En ce moment
L'évent
Emeute au ministère
Les Cours
Cours de l'air
Cours d'histoire de la magie
Les Missions
Des cadeaux pour Noel
Aider les Forains
Les Concours
Photo de Noel
Maison en tête




 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous !
Nous vous souhaitons la bienvenue ! Please
Le forum a ouvert le 21 mai 2012 kikou !
Éléments prioritaires !
Privilégiez l'air, l'eau et la terre ! Merci Please
Besoin de testostérones !
Merci de privilégier les hommes ! canard

Finish it [Magda & Kallié]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: L'Extérieur du Château :: La Forêt :: Tanière des Darkness
Magda Sully
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
AGE RPG : 28 ans
METIER : Directrice des cerfs & Professeur de la maîtrise de la terre
ACTIVITE : 231
MessageSujet: Finish it [Magda & Kallié] Ven 18 Aoû 2017 - 0:30

La chaleur était étouffante. L'espace confiné glacial en hiver était devenu une véritable fournaise en plein mois d'août. L'ombre de la forêt n'y changeait pourtant pas grand chose : la chaleur tombante depuis la cime des arbres écrasait littéralement la bâtisse qu'elle abritait. L'humidité retenue par les feuillages rendait l'atmosphère encore moins supportable.

Magda fut prise d'un spasme qui l'éveilla plutôt violemment. La douleur se répandit instantanément dans ses muscles, et elle se recroquevilla sur elle-même, en position foetale pour contenir un gémissement rauque à cause de sa gorge sèche. Elle tenta de décoller ses paupières mais du s'y prendre plus lentement que prévu, les rayons du soleil filtrant par la petite fenêtre venant se concentrer juste sur son corps prostré. Elle cligna plusieurs fois des yeux, la mise au point se faisant doucement mais sûrement sur les grains de poussières illuminés comme en apesanteur au-dessus d'elle. Laissant sa main glisser sur le sol, elle la ramena jusqu'à son visage pour en dégager les cheveux emmêlés, sales et courts qui gênaient sa vue. Elle passa également sa mains sur ses yeux pour se protéger d'un éventuel vertige alors qu'elle se redressait sur son séant.

Elle s'étira précautionneusement. Elle ne savait pas combien de temps elle était restée inconsciente. Non, elle n'avait pas dormi. Elle y parvenait la plupart du temps, sauf quand un groupe de Darkness de passage en manque avait besoin d'exprimer sa violence sur quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Elle souleva doucement son t-shirt parsemé de tâches diverses, poussière, terre, et sang séché. Sur son ventre s'étirait un hématome noir depuis sa hanche gauche jusqu'à son sternum. Elle déglutit à sa vue, et décida qu'elle allait arrêter l'inspection à cette première étape. Courbaturée, elle rassembla ses forces pour se lever. Son corps dangereusement maigre semblait sur le point de se briser au moindre choc. Elle frotta ses mains osseuses pour se débarrasser de la poussière, frotta un peu ses vêtements, puis son visage. Elle s'étira à nouveau, puis entreprit son exercice quotidien musculaire qu'elle s'obligeait à pratiquer afin déjà de ne pas se laisser abattre, mais aussi pour pouvoir se défendre un minimum à la moindre occasion. Jusqu'ici, ça lui avait surtout permis d'encaisser les coups un peu mieux.

Une fois cette étape difficilement franchie vu son état, elle se dirigea vers le seau rempli d'eau à sa disposition pour se rincer le visage. Elle humidifia ses cheveux afin de résister à la chaleur ambiante, mais il lui semblait que son corps tout entier était moite à cause de l'humidité. Elle aperçut un bref instant son reflet dans l'eau, mais détourna rapidement le regard. Elle ne reconnaissait plus depuis longtemps ce visage à la peau diaphane, émacié aux joues creuses. Une marque de sang séché dépassait de ses cheveux, et elle se gratta frénétiquement sans enlever grand chose. Encore un nouveau souvenir laissé par ses derniers visiteurs. Ses cheveux autrefois longs et soyeux étaient à présent très courts, mesurant à peine quelques centimètres (elle ne se souvenait plus comment c'était arrivé, s'ils s'étaient cassés d'eux-même où si quelqu'un les lui avait coupés), décoiffés et sales. A cause du manque de lumière, ils avaient également perdu leur couleur d'origine, prenant des teintes cendrées grisâtres. Elle serait incapable de dire depuis combien de temps elle était là, sûrement plusieurs mois, même plusieurs années. Peut-être deux ou trois ans. En tout cas suffisamment longtemps pour savoir qu'elle ne pouvait plus compter que sur elle-même pour espérer un jour pouvoir se tirer d'ici.

Elle était maintenue dans une pièce minuscule, très sombre, dotée d'une minuscule fenêtre en hauteur où le soleil ne parvenait à passer que quelques minutes par jour, et uniquement en été. Seul cet indice et la température approximative permettait de lui indiquer à quel moment dans l'année ils étaient, ou depuis combien de temps elle était à présent en captivité. La pièce était munie d'une petite porte en bois massif, qui donnait sur une pièce adjacente qu'elle n'avait jamais vraiment aperçue, sauf quand des Darkness venaient parfois lui rendre une visite plus ou moins agréable. La porte ne devait pas être bien solide, mais suffisante pour résister à sa simple force physique.

Quant à son élément, la Terre, il n'en restait plus de trace chez elle depuis plusieurs mois à présent. Les Darkness avait fait leur possible pour la priver de son pouvoir dès le début de sa captivité, et il ne leur était même plus nécessaire à présent de laisser des barrières autour de sa cellule pour la priver de son pouvoir. Les seules dernières fois où elle était parvenue à produire quelque chose, il n'en naquit que de courtes racines rachitiques se faufilant difficilement depuis la fenêtre de sa cellule. Depuis, sa faiblesse physique ne lui avait pas permis de retrouver une once de son pouvoir en elle. Elle avait même renoncé à essayer de produire quelque chose.

Une fois rafraîchie par l'eau, elle alla se laisser glisser contre un mur en position assise, et attendit. A présent qu'elle était réveillée, quelqu'un n'allait sûrement pas tarder à lui rendre visite. Lorsque ce moment arriva, elle était en train de somnoler de nouveau à cause de la chaleur et de sa blessure au crâne. C'était à se demander comment elle avait pu tenir jusqu'ici. Le bruit de la serrure l'éveilla en sursaut, et par réflexe, elle alla se tasser dans un coin de la pièce, debout, prête à parer les coups si jamais ils venaient.

. . . . . . . . . . . .


Bwarfi Ellen et ta Darknessitude
I write in Coral

Gifs :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kallié Hunter
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
AGE RPG : 16 ans
METIER : Attaquante de l'équipe
ACTIVITE : 156
MessageSujet: Re: Finish it [Magda & Kallié] Lun 21 Aoû 2017 - 15:08


Kallié ne réfléchissait plus. Elle avait horreur de ça. Depuis sa rentrée à l'académie Éroda, sa vie avait changé, sa vie n'était plus la même. Elle n'avait plus aucun sens. Kallié aimait la magie plus que tout, elle avait attendu ses 16 ans impatiemment car elle avait toujours voulu devenir un mage exceptionnel. Aujourd'hui elle avait l'impression que c'était cette magie qui lui détruisait doucement sa vie. Avant qu'elle entre à l'académie Éroda, elle passait la plupart de son temps à s'entrainer avec Azarel, ses deux frères et sa soeur d'arme. Elle regrettait beaucoup ce temps où Azarel les félicitait avec amour. Kallié retrouvait en lui un père, le père qu'elle n'avait jamais eu. Quelques jours avant sa 16 ème année, quand elle découvrit qu'elle maîtrisait l'élément de la terre, ce fut à la fois pour elle, une grande réjouissante et une immense déception. Azarel était un maître de l'eau, toute sa vie elle s'était persuadée qu'elle maîtriserait l'eau comme lui et qu'ainsi, il serait plus proche d'elle des autres enfants alphas. Mais ce ne fut pas le cas, l'élément de la terre l'éloignait de son paternel.

Kallié savait qu'Azarel s'éloignait doucement d'elle. D'autant plus qu'il lui avait proposé de connaître le nom de son véritable paternel, ce qui lui avait une fois de plus fait comprendre qu'il ne la considérait pas comme sa fille. Elle ne savait plus qu'en penser. Même ses frères et sa sœur s'étaient éloignés. Certes ils avaient été élevés ensemble, ils suivaient une mission commune, mais ils avaient tous un élément différent et cela les distançait. Kallié passait ses nuits, seule, dans un dortoir qu'elle ne connaissait pas, avec des étrangers, des sangs mêlés … Elle avait attendu toute sa vie que sa magie vienne à elle et aujourd'hui, elle le regrettait. Maintenant qu'elle et les autres alpha connaissaient enfin la magie élémentaire, maintenant qu'ils maîtrisaient tous un élément différent, ils perdaient leur objectif. Ils ne s'entraînaient plus comme avant, Kallié voyait bien que la solidarité qui avait autrefois existé entre les quatre compagnons se transformait aujourd'hui en une compétition. Chacun savait que son élément avait un avantage sur l'autre, chacun voulait montrer de quoi il était capable, montrer qu'il en connaissait davantage … Mais ce n'était pas ce que Kallié désirait. Elle voulait une famille et cette famille lui échappait.

L'adolescente avait trouvé refuge dans une pièce isolée de la tanière des darkness. Il s'agissait d'une cellule dans laquelle on enfermait les quelques prisonniers, ennemis des mages noirs. Elle était composée de peu de choses ce qui limitait ainsi le champ d'action des prisonniers mages. Et c'était également pourquoi Kallié voulait s'y entrainer. Elle maîtrisait la terre et le sol même de la pièce était constituée d'une terre plutôt sèche, peu maniable qui rendait plus difficile la maîtrise de l'élément. En levant la main face au sol, Kallié parvenait à ouvrir un trou, elle arrivait à la rendre moins solide et à lui donner une autre forme. Avec de la concentration, elle arrivait également à générer un léger tremblement, mais des darkness l'avaient repris à plusieurs reprises, disant qu'elle pouvait ainsi menacer l'effondrement de la tanière. La terre, à l'état brute, à l'état naturel ne lui posait aucune difficulté. Selon Azarel, elle avait un niveau tout à fait correct, satisfaisant pour une élève de son âge. Mais pour Kallié, le terme "correct" que son mentor avait employé ne lui suffisait guère, d'autant plus que ce qui la dérangeait le plus, c'était la maîtrise des végétaux.

En effet, comme la maîtrise de l'eau qui inclut plusieurs états, la terre elle est composée de deux aspects. La terre brute et les végétaux. Kallié parvenait sans mal à contrôler la terre, pourtant dès qu'elle tentait de générer une fleur, une ronce, celui-ci mourrait aussitôt. Elle avait longtemps hésité à demander de l'aide à une personne qui maîtrisait son élément, mais elle savait qu'Azarel n'apprécierait pas qu'elle se penche vers un autre mage noir et à l'académie, elle était incapable de se fier à qui que ce soit. Elle avait donc passé le début sa matinée à tenter de générer des végétaux qui mouraient instantanément. Elle ne cessait de réessayer tout en se préservant des jugements des autres mages, mais rien n'y faisait. Chaque échec lui rappelait combien elle était seule, qu'Azarel ne pouvait l'aider et que son vrai père était là, quelque part autour d'elle. Cela lui rappelait qu'on l'avait abandonné à sa naissance même, qu'après tout, si son père n'en avait pas voulu c'était sûrement parce qu'elle était faible …

Deux personnes entrèrent violemment dans la cellule et balancèrent un prisonnier qui vint s'éclater contre le mur. L'un attrapa la jeune fille par le bras et la fit brutalement voler jusqu'à l'extérieur de la pièce. Il interrogea rapidement la jeune fille quant à sa présence dans une cellule et quand celle-ci tenta de lui expliquer la raison de son entraînement dans une pièce où la terre est moins facile à manipuler, celui-ci ouvrit la porte de la cellule adjacente - bien que celle-ci était verrouillée - et l'envoya au centre de la pièce sans refermer la porte derrière lui.

« - Ne te demande pas pourquoi t'es parents n'ont pas voulu de toi si t'es incapable de maîtriser ton élément ! »

Kallié lui envoya un caillou sur son visage ce qui lui fit pousser un grognement. Elle se précipita alors vers la porte qu'elle referma brusquement en soulevant un peu de terre pour bloquer celle-ci afin que personne ne puisse y entrer. Kallié savait que le plan Alpha créé par Azarel n'avait pas été accepté par l'ensemble des mages noirs, mais en tant que sang pur, elle appréciait tout de même qu'on ait un minimum de respect envers elle. Elle se laissa alors tomber à genoux sans vérifier les conditions de la salle et tenta une nouvelle fois de générer une plante. Sans succès. C'est alors qu'un bruit de respiration la fit revenir à elle. Elle sauta sur ses pieds, l'air menaçant et foudroya l'étrangère du regard. Elle savait qu'elle n'avait pas le droit de parler avec les prisonniers, ni même d'être dans leur cellule. Azarel lui avait expliqué que ces prisonniers étaient tous une menace pour les mages noirs et qu'ils étaient dangereux. Kallié tourna le dos à la personne qui occupait la pièce, elle allait sortir de la cellule quand ses voix intérieures l'interrompirent.

HIPPOLYTE – Tu pourrais la tuer toi-même. Après tout, si elle est ici c'est qu'elle est un danger pour toi et ta famille. Et maintenant qu'elle a vu ton visage, elle pourra te dénoncer au ministère.

ELIZABETH – Elle n'a rien de menaçant, vu son état, elle n'a pas mangé depuis plusieurs jours, vu son odeur elle ne s'est pas lavée depuis des mois ce qui veut donc dire qu'elle est ici depuis un petit moment et donc, qu'elle est faible.

HIPPOLYTE – Si elle est faible, tu peux la tuer toi-même, Azarel serait fier de toi, j'en suis sûre.


Kallié avait horreur qu'Azarel ne l'informe pas quant à la situation des prisonniers. Elle aimait savoir qui menaçait ses troupes, avec qui elle devait se méfier. Mais elle ne devait pas être la seule à ignorer la présence de la jeune femme dans la cellule puisque l'homme qui l'avait jeté dedans avait ouvert la porte sans hésiter. Soit il ignorait sa présence, soit il avait pensé que l'état de la jeune femme s'était détérioré et qu'elle était morte pendant la nuit.

AGNES – Elle a l'air gentille, tu devrais lui parler.

LADY – Ne t'approche pas, elle est sale, mal habillée, mal coiffée, je me demande même si ce n'est pas un jeune homme.

AGNES – Elle est peut-être maman.


Kallié trouvait que la réflexion d'Agnès n'avait aucun intérêt. Pourtant Kallié prit la peine de se retourner et s'approcha de la jeune femme. Maman. C'était pour elle un concept bien étrange. Elle savait que dans une famille, il y avait, une maman, un papa, des frères et sœurs. Mais que faisait la mère dans une famille ? Quel était son rôle ? Pourquoi sa propre mère l'avait abandonné ? Kallié se pencha vers elle sans parvenir à distinguer les yeux de son visage. Elle s'assit face à elle et demanda de façon étrange.

« - Vous êtes qui vous ?»

Points ajoutés au sablier.

. . . . . . . . . . . .

Kallié Hunter.

   by com & ma couleur #990000
Revenir en haut Aller en bas
Magda Sully
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
AGE RPG : 28 ans
METIER : Directrice des cerfs & Professeur de la maîtrise de la terre
ACTIVITE : 231
MessageSujet: Re: Finish it [Magda & Kallié] Mar 22 Aoû 2017 - 1:19


Visiblement, la visite qui allait lui être rendue n'était pas vraiment volontaire. Elle entendit lorsque la porte s'ouvrit un Darkness aboyer sur une jeune fille qu'il projeta dans la pièce, avant d'en claquer la porte. La jeune fille semblait furieuse, mais pas effrayée le moins du monde. Elle semblait vraiment jeune, de l'âge d'étudier à Eroda. Elle possédait de longs cheveux blonds, et ne semblait pas avoir été "abimée" d'une quelconque façon par le Darkness qui venait de la jeter dans la cellule. Ce n'était donc visiblement pas une nouvelle otage qui venait la rejoindre. Elle était donc arrivée là un peu... Par erreur donc?

Magda tenta de maîtriser sa respiration, et d'analyser la situation. Elle n'avait encore jamais vu cette jeune fille. Mais Magda devait nécessairement se méfier. Elle pouvait être elle aussi une Darkness, qui avait été chargée de s'occuper d'elle. Une sorte de nouvelle recrue qu'on chargeait du sale boulot à la place des autres. Mais sa nouvelle rencontre ne semblait pas encore l'avoir remarquée. Elle était visiblement trop occupée à autre chose, semblant avoir l'esprit encore trop encombré par sa récente dispute, l'empêchant de remarquer sa présence.

Pourtant, Magda eut beau rester la plus immobile possible, elle ne passa pas inaperçu longtemps, même dissimulée dans l'ombre de l'angle de la pièce. Alors que la jeune blonde releva les yeux vers elle, réalisant enfin qu'elle n'était pas seule, Magda se raidit contre le mur, croisant son regard perçant, comme si elle réfléchissait à toute vitesse pour analyser la situation d'un air interrogateur. Visiblement, sa réflexion n'aboutit pas à quelque chose de concluant, puisqu'elle finit par ouvrir la bouche pour demander :

« - Vous êtes qui vous ?»

Magda retint sa respiration un bref instant. C'était la première fois depuis longtemps qu'on s'adressait directement à elle. Enfin, en attendant une réponse. Habituellement, les Darkness se contentaient de la malmener en la menaçant et l'insultant, ils ne lui laissait pas beaucoup l'occasion d'entretenir sa répartie en face. Pourtant, elle ne savait même pas quoi répondre à cet instant. Son interlocutrice pouvait éventuellement utiliser sa réponse contre elle. Et vu qu'elle ne paraissait pas non plus au summum de la bonne humeur, ce n'était peut-être pas une bonne idée de la froisser. Elle avait appris à ne jamais répondre, il fallait à présent qu'elle réapprenne.

Pourtant, le regard de son interlocutrice semblait sincèrement interrogateur. Elle n'était pas venue ici dans un quelconque but de maltraiter un quelconque otage pour le plaisir des yeux. Magda resta immobile, hésitant un instant.

Puis elle s'éclaircit la gorge, et répondit d'une voix faible et rauque n'ayant pas l'habitude d'être solicitée :

« - Magda Sully. Professeur de la Maîtrise de la Terre à Eroda.»

Ses mots lui faisaient mal à entendre. C'était presque à en devenir folle. Personne ne l'avait appelée par son nom depuis des années. Encore moins par son rang de professeur. Mais quitte à ce qu'on lui demande de se présenter, sans que cela semble représenter un réel danger sur le moment, autant le faire honnêtement. De plus, ne connaissant pas encore l'identité ni l'alignement de son interlocutrice, peut-être que le nom lui évoquerait quelque chose, sachant surtout qu'elle semblait être en âge d'étudier à l'académie. Peut-être même qu'elle la connaissait, mais qu'elle ne l'avait tout simplement pas reconnue. Ce n'était pas difficile en même temps. Même en la comparant à une photo, elle devait être à peine reconnaissable.

Maintenant la distance avec la jeune blonde, Magda hésita un court instant avant de renoncer à lui retourner la question. On lui avait donné l'autorisation de répondre, mais pas plus.

. . . . . . . . . . . .


Bwarfi Ellen et ta Darknessitude
I write in Coral

Gifs :3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kallié Hunter
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
AGE RPG : 16 ans
METIER : Attaquante de l'équipe
ACTIVITE : 156
MessageSujet: Re: Finish it [Magda & Kallié] Lun 28 Aoû 2017 - 20:57


Kallié demeurait immobile. À l'instant même où elle avait aperçu cette jeune femme tapis dans le coin de la pièce, elle comprit qu'entrer ici était une grosse erreur. Mais l'erreur était faite et elle ne pouvait pas revenir en arrière. L'adolescente savait que dans ce genre de situation, elle aurait dû immédiatement avertir son maître et prévenir que l'otage de la cellule avait vu son visage. Si cette jeune femme parvenait à retourner à Orneval, rien ne l'empêcherait de la dénoncer, Kallié serait ensuite interrogée par le ministère, torturée et emprisonnée à son tour. Sa présence mettait donc dangereusement la jeune fille en danger, pourtant, lorsqu'elle posa son regard interrogateur sur celui de la jeune dame, celle-ci se replia sur elle-même avant de débiter une réponse venue d'outre-tombe.

« - Magda Sully. Professeur de la Maîtrise de la Terre à Eroda.»

Elle avait parlé d'une façon étrange, presque robotique, comme si elle-même doutait de son statut. Par ailleurs, sa réponse intriguait Kallié, certes elle avait le souvenir que les cours de maîtrise de la terre étaient assurés par un remplaçant, mais jamais elle ne s'était doutée que le véritable professeur se situait ici, à quelques mètres de sa maison. Elle prit la décision de se méfier davantage, peut-être que la jeune femme se doutait que Kallié étudiait à l'académie et ainsi en annonçant son statut de professeur, elle menaçait l'adolescente de dévoiler son identité. Quoi qu'il en soit, si elle restait vivante et parvenait à retourner dans le château, la vie de Kallié serait mise en danger.

L'adolescente se pencha plus attentivement sur l'état de la jeune femme. Elle était sale, sentait relativement mauvais et n'avait rien d'une grande maîtresse élémentaire. De plus, si elle était vraiment professeure à l'académie, elle aurait sûrement dû trouver le moyen de s'échapper, le ministère aurait forcément envoyé quelqu'un la chercher … Kallié se frotta le menton à l'aide de son index et dévisagea la prénommée Magda. Elle n'avait aucun moyen de savoir si la jeune femme disait vrai, enfin si, en retournant au château, elle pourrait poser des questions, mais encore une fois, c'était le meilleur moyen pour elle d'attirer des soupçons.

« - Prouvez-le. Dîtes-moi qui est le directeur de l'académie. »

Kallié se mordit la lèvre inférieure. Sa question était plus qu'inutile puisque tout le monde à Orneval connaissait l'identité du proviseur. Cependant, l'adolescente se posa une autre question. Elle n'était arrivée à l'académie que depuis cette année, cependant, elle savait parfaitement que John Flynn avait travaillé durant de longues années au Ministère et n'était revenu que depuis 1 an ou 2. Autrement dit, si la jeune femme répondait "Mr Adckamon", cela ne présageait rien de bon. Cela voudrait simplement dire, qu'elle occupait cette pièce depuis bien plus longtemps. L'adolescent s'assit face à la jeune femme, le regard sévère. Elle ne voulait pas passer pour une faible, même si au fond d'elle-même, elle n'avait aucune envie de passer pour une méchante. Elle ignorait pourquoi mais quelque chose la retenait ici, elle aurait voulu sortir de la cellule et crier à tout le monde que la prisonnière connaissait son visage, mais elle ne bougea pas. Elle restait là, immobile face à ce visage dont l'humanité s'envolait peu à peu.

Kallié se frotta la main et tenta de chercher une autre question. Utile cette fois-ci. Avant qu'elle ne puisse juger la jeune femme, elle devait absolument savoir de quel côté elle était. Il faudrait qu'elle prenne connaissance de son alignement, de son âge, de sa capacité à maîtriser la terre … Après tout, si elle était professeure à l'académie, elle devait connaître beaucoup de choses sur la maîtrise élémentaire ! Kallié avait beaucoup trop de questions, elle mourait d'envie d'en savoir plus, mais ce qui était le plus étrange, c'est qu'elle ignorait d’où venait une telle curiosité. Elle avait plusieurs idées de questions pour vérifier son identité, mais elle savait que d'autres darkness avaient sûrement essayé avant elle, que la jeune femme n'avait aucune raison de parler et qu'après tout, elle se disait simplement que Kallié avait été envoyé ici dans un but précis. La faire parler.

« - Je ne vous crois pas. » déclara t-elle d'un ton ferme. « - Ici sont enfermées les personnes dangereuses pour ... » elle hésita. « - Pour les darkness. Des mercenaires, des personnes violentes … Vous n'avez rien d'effrayante, de plus, si quelqu'un avait enfermé un professeur de l'académie, il mettrait toute la faction en danger. Donc vous n'êtes pas professeure. Alors dîtes-moi qui vous êtes réellement. » Elle hésita une seconde fois. « - Ou prouvez-le moi et apprenez-moi à générer des végétaux. »

Kallié ne savait pas vraiment dans quoi elle s'embarquait, mais après tout, si la prisonnière était bien professeure de la maîtrise de la terre, elle devait connaitre beaucoup de choses et pouvait certainement aider Kallié. Et si elle l'aidait, l'adolescente l'aiderait en retour.

Points ajoutés au sablier.

. . . . . . . . . . . .

Kallié Hunter.

   by com & ma couleur #990000
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Finish it [Magda & Kallié]
Revenir en haut Aller en bas
Finish it [Magda & Kallié]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» you here to finish me off, sweetheart ?
» ...and you finish off as an orgasm. ▽ (camel)
» Melodie. (FINISH 1oo%)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Extérieur du Château :: La Forêt :: Tanière des Darkness-
Sauter vers: