AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous !
Nous vous souhaitons la bienvenue ! Please
Le forum a ouvert le 21 mai 2012 kikou !
École recherche élèves !
Nous avons besoin d'élèves, n'hésitez pas non plus à regarder du côté des scenarii du staff et des membres ! In Love
Nos Postes Vacants
Les noms, prénoms, éléments, célébrités et histoires des postes vacants du staff sont négociables ! Dirigez-vous ici kikou !
Rejoignez-nous sur Discord Eroda !
Effectif
1 ♀ Air - 3 ♂ Air
3 ♀ Eau - 1 ♂ Eau
3 ♀ Terre - 0 ♂ Terre
1 ♀ Feu - 1 ♂ Feu
3 ♀ Personnel - 1 ♂ Personnel
2 ♀ Ministère - 0 ♂ Ministère
1 ♀ Ornevalois - 3 ♂ Ornevalois
13 ♀ Total - 9 ♂ Total
Rps speciaux

Partagez|
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Dim 11 Fév 2018 - 16:37



Solidarité à Orneval

Après l'agression des mages noirs contre les membres du ministère, la communauté des darkness fait exploser le bâtiment du ministère qui s'abat sur de nombreux civils. L'hôpital d'Orneval intervient rapidement, de nombreux blessés sont soignés mais les locaux restent surpeuplés. Il est impossible de s'occuper de tout le monde. Pour veiller au bien être de ces victimes, l'hôpital fait un appel aux bénévoles. Ils ont besoin de personnes pouvant distribuer de la nourriture, des couettes, de rassurer les enfants et d'appliquer les premiers soins. Devant une telle menace, il est important de s'entraider.

AIDONS LES BLESSES.
- Gains : 200 eraux + 10 points.
- 200 mots minimum  yay
- Vous ne pouvez participer qu'avec 1 compte  Owii
- Vous pouvez poster 2 fois par jour, une fois le matin (minuit-midi) et 1 fois l'après midi (midi-minuit)
- Il faut utiliser le dé "hôpital"
- La mission dure jusqu'au 26 février.

LES POINTS
couverture  + 7 points.
doudou pour enfant  + 1 point.
bandage + 6 points.
nourriture + 5 points.
Médicament + 8 points.
Potion soins + 4 points.
Boisson + 2 points.
Spray soins + 3 points.
Trousse de secours complète + 10 points

code (c) crackle bones

Vincent Galvani
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
eauannée4
Administrateur
AGE RPG : 18 ans
METIER : Préfet des Loutres
ACTIVITE : 541
CREDITS : Bazzart

Lun 12 Fév 2018 - 0:27

Les informations se bousculaient. Vincent sentait comme une étrange douleur au creux de sa tête. Il se souvenait du combat, des nombreux villageois qui s'étaient rassemblés autour du ministère. Il voyait encore cet homme, l'accusé, le prisonnier, prendre la fuite aux côtés de ses congénères. Après leur départ, un maître du son ou peut être de la terre avait fait exploser l'avant du bâtiment. Vincent n'était pas certain de l'ordre des évènements, il savait juste qu'il s'était trouvé en dessous des décombres une fois les mûrs fracassés. Il saignait, oui, ses mains laissaient couler un étrange liquide rouge pourtant Vincent ne souffrait pas. Non. Quelques minutes après la secousse il avait entendu les secours arriver, on l'avait déposé sur un lit d'hôpital et il trônait là, bêtement au milieu du couloir à observer tous les blessés. A vue d'oeil, plus d'un quart du village devait actuellement se trouver dans ce bâtiment. Vincent savait parfaitement que les médecins étaient compétents mais avec autant de monde, il semblait certain qu'ils risquaient d'avoir besoin d'aide. Il glissa doucement de son brancard et traîna des pieds jusqu'à une étagère de secours. Sa mère était infirmière, ce n'était pas la première fois qu'il venait ici et comme il l'avait déjà vu faire les premiers soins il était un peu près sûr de pouvoir les rappliquer. S'il n'avait pas pu aider à combattre les darkness il aiderait au moins ces pauvres gens.

Vincent attrapa quelques outils, des médicaments et tenta d'aider les blessés. Il jetait de temps en temps des regards inquiets autour de lui, espérant y retrouver sa mère, sa soeur ou même son père. Plus les minutes passaient, plus il parvenait à retrouver son calme. Il prenait enfin conscience de la situation et la douleur commençait peu à peu à se faire sentir. Oui. Il avait mal à la main. Mal au crâne et aussi à sa jambe droite. En marchant entre les blessés il ne chercha pas à cacher son handicape. Il était bien trop pressé et fatigué pour garder la tête haute. C'est alors qu'il aperçut une petite fille. Elle devait avoir dix ans, tout juste. Sa mère se tenait à ses côtés et faisait pousser une petite fleur au creux de sa main pour la rassurer. A la vue de cette fleur, Vincent eut un frisson. Faustine! Il n'était pas certain de l'avoir aperçu au ministère pourtant son instinct le poussait à la chercher. Et si elle était blessée ? Vincent et elle partageaient les mêmes convictions et il était persuadé qu'en apprenant qu'un attentat avait lieu au ministère elle aurait agit ... Peut-être avait-elle rejoint le combat après son arrivée ? Il fallait absolument qu'il en ait le coeur net.

. . . . . . . . . . . .

    PRÉFETS DE MAITRES DE L'EAU
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Lun 12 Fév 2018 - 0:27
Le membre 'Vincent Galvani' a effectué l'action suivante : Lancer de dès


'Hôpital' :
Faustine Weber
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
terreannée3
Membre
AGE RPG : 17 ans
METIER : Aucun Emploi
ACTIVITE : 527
CREDITS : Illusion Tales

Lun 12 Fév 2018 - 18:17
La rumeur qu'un mage noir se fasse juger ce jour là, Faustine l'avait entendue comme tout le monde. Dans la matinée, elle voyait de plus en plus d'étudiants se diriger vers la sortie de l'académie pour assister à l'événement. Certains avaient la ferme intention de venger un de leur proche, d'autres ne voulaient manquer le spectacle pour rien au monde. Faust, elle, n'avait rien de personnel à lui réprimander. Bien qu'elle se sente concernée par la présence nuisible des Darkness, et qu'elle souhaiterait faire partie de ces personnes qui rendront la justice à Orneval, elle ne voyait pas en quoi sa présence serait nécessaire devant les murs du ministère, où l'audience se passerait. Mais plus l'heure de l'audience approchait, plus l'affolement se faisait sentir au sein de l'établissement. On disait qu'une violente bagarre avait éclatée avant que l'accusé ne franchisse les murs du ministère. De plus en plus de camarades et de professeurs partaient en direction d'Orneval pour aider les Erodiens à se sortir d'une telle pagaille. Une bagarre ? pensa Faustine. L'occasion était peut-être venue pour elle de s'entraîner sur le terrain.

Lorsqu'elle arriva enfin au village, elle découvrit une place en ruine. Le mur d'enceinte s'était effondré sur de nombreux civils. Quelques personnes amenaient des brancards, des trousses de premiers secours, mais le nombre de soignants intacts était trop petit. On commença à appeler pour des volontaires et Faustine n'hésita pas une seconde pour se présenter. Elle qui ne s'était pas battue et qui n'avait rien de cassé, portait les blessés sur les brancards, et soulevait les morceaux de pierre qui s'étaient abattus sur eux. La journée risquait d'être longue.

. . . . . . . . . . . .

Je parle en#11601e


Spoiler:
 
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Lun 12 Fév 2018 - 18:17
Le membre 'Faustine Weber' a effectué l'action suivante : Lancer de dès


'Hôpital' :
Vincent Galvani
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
eauannée4
Administrateur
AGE RPG : 18 ans
METIER : Préfet des Loutres
ACTIVITE : 541
CREDITS : Bazzart

Lun 19 Fév 2018 - 21:36

Vincent tomba nez à nez avec une petite pilule de couleur bleue. Quelqu'un l'avait sûrement perdue dans la foule. Il la ramassa, l'air bredouille et confia l'objet à une infirmière. Quelqu'un devait sûrement en avoir besoin. Vincent continuait d'aller et venir entre les blessés. Il aidait les infirmières lorsque celles-ci réclamaient de l'aide. Jamais il ne se plaint. Sa jambe lui laissait une douleur mais elle restait supportable. Vincent reconnu de nombreux élèves, il ignorait encore s'ils avaient pris part à la bataille au ministère ou s'ils n'étaient que de simples victimes. Le jeune garçon pris soin d'enregistrer quelques visages, il avait besoin de savoir auprès de quels élèves il pouvait se confier. En tant que justicier solitaire, il se devait de mener l'enquête et de découvrir quels élèves se battaient pour la justice et le retour à la paix. Lorsqu'il croisa l'un de ses amis proches, celui-ci lui indiqua la présence de Faustine près des décombres du ministère. D'après lui, la jeune maîtresse de la terre aidait les secours à sortir les rescapés enfouis sous les restes du bâtiment effondré. Vincent le remercia d'un mouvement de la tête, il lui offrit un grand sourire mais ne compris pas vraiment pourquoi on lui avait donné ces informations. Certes, Faustine et lui restaient proches ces derniers temps, mais ils n'étaient pas “ensemble” pour autant.

Le garçon se mordit la lèvre inférieure et pris la direction de la sortie. Il croisa sur son chemin de nombreuses familles, des couples, couchés les uns sur les autres. Lui aussi aurait aimé être en bonne compagnie. Certes il demeurait fort, un garçon courageux et téméraire … Mais la compagnie lui manquait. Plus il continuait son chemin vers la sortie de l'hôpital, plus il imaginait le visage de Faustine. Il espérait qu'elle viendrait d'elle-même à l'hôpital, elle le prendrait dans ses bras. Pourquoi ? Parce qu'il en avait envie. Il voulait lui parler, sentir la présence d'une autre personne auprès de lui. Faustine et lui partageaient les mêmes opinions quant à la menace darkness et il était certain qu'elle comprendrait sa frustration. Il voulait l'enlacer, crier sa douleur, son regret de n'avoir pu arrêter les membres des darkness. Il avait envie de sentir son corps contre le sien, ressentir sa chaleur, enfouir sa tête dans le creux de son épaule. Il voulait plonger son regard dans le sien, être certain qu'elle allait bien. Il voulait l'embrasser sur son front, lui montrer que malgré sa peur il la protégerait. “Faustine?” Vincent plissa les yeux lorsqu'une silhouette familière s'approcha de l'entrée de l'hôpital. Etait-ce bien elle ?

. . . . . . . . . . . .

    PRÉFETS DE MAITRES DE L'EAU
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Lun 19 Fév 2018 - 21:36
Le membre 'Vincent Galvani' a effectué l'action suivante : Lancer de dès


'Hôpital' :
Faustine Weber
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
terreannée3
Membre
AGE RPG : 17 ans
METIER : Aucun Emploi
ACTIVITE : 527
CREDITS : Illusion Tales

Mar 20 Fév 2018 - 6:04
La vue de tous ces blessés dans un piteux état donnait de temps en temps des haut le cœur à Faustine. La vue du sang ne lui plaisait guère, mais par les temps de guerre, il fallait s'y habituer, surtout quand on a l'intention d'y prendre parti. Il y avait des dizaines et des dizaines de personnes à évacuer. Parfois, des civils avaient perdus connaissance -enfin c'est ce qu'elle se disait pour éloigner les pensées funestes de son esprit- et trois personnes étaient nécessaires pour les déposer sur des brancards. Sur la place de la mairie, c'était le chaos. On ne voyait que de l'agitation de soignants dans tous les sens, adultes et enfants qui appelaient en vain leur proches, il était difficile de se déplacer entre les vas-et-viens et sur les restes de pierre, et tout ce que l'on entendait était des cris de blessés, et l'organisation des bénévoles.

Faustine fut soudain parcouru d'un frisson. Elle avait vu son ami, Vincent Galvani partir plus tôt dans la journée. Elle ignorait la raison de son départ de l'école, mais il n'était pas impossible qu'il ait voulu assister à un tel événement politique, étant le fils du ministère, et un justicier à ses heures perdues. Elle scruta alors la place après s'être surélevée sur un bloc de pierre. Pas de Vincent.  Elle espérait de tout son cœur qu'il n'avait pas été aussi stupide pour se mêler à la bagarre et ainsi lui faire une belle peur si il avait été blessé. Après quelques minutes à chercher son camarade des yeux, elle se résigna et se joignit à ceux qui emmenaient les blessés à l'hôpital André Versale.Peut-être serait-il là bas après tout. Elle sentait alors qu'elle ne devait pas cesser de chercher, car elle ne serait tranquille que lorsqu'elle verrait ses yeux briller, lui indiquant qu'il serait toujours en vie. Lorsqu'elle arriva aux portes de l'hôpital, elle abandonna les brancards et se mit à la recherche frénétique de Vincent. Elle ramassa au passage une écharpe qu'elle donna à un responsable quand elle entendit son nom. Elle n'en était pas sûre, mais la voix qui l'avait prononcé avait pour propriétaire l'objet de ses pensées. Elle se retourna, et eut un soulagement quand elle vit que Vincent se tenait debout. Elle laissa tomber sa fatigue et son angoisse en même temps qu'un «Vincent!». Elle se rua vers lui et lui sauta dans les bras, sans se soucier des regards qui auraient probablement sur elle. Faustine lâcha prise soudain, lorsqu'elle se rendit compte de l'inconvenance de son geste. Elle se remit les cheveux derrière les oreilles en balbutiant quelque chose d’incompréhensible qui devait être un «pardon» tout en regardant ses pieds. Elle vit au passage le genoux ensanglanté du jeune homme et laissa échapper un petit cri d'effroi avant de lui lancer un regard compatissant.

. . . . . . . . . . . .

Je parle en#11601e


Spoiler:
 
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Mar 20 Fév 2018 - 6:04
Le membre 'Faustine Weber' a effectué l'action suivante : Lancer de dès


'Hôpital' :
Vincent Galvani
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
eauannée4
Administrateur
AGE RPG : 18 ans
METIER : Préfet des Loutres
ACTIVITE : 541
CREDITS : Bazzart

Mar 20 Fév 2018 - 23:01

Une silhouette. Elle était si fine, si pure, si magnifique. Elle traçait les merveilleuses courbes d'un corps féminin. De son corps. Vincent reconnu de suite Faustine, les bras pendus le long de son corps, le regard pétillant. Elle le fixait et courait vers lui tout en lui tendant les bras. Vincent resta immobile, paralysé par les sensations qui l'envahissaient. Il était si heureux et se sentait si puissant. Son coeur battait bien plus vite mais son estomac restait noué. Ses yeux fixaient la jeune femme aux longs cheveux noirs. Il avait l'impression de la voir pour la toute première fois. Vincent lui offrit un grand sourire lorsque celle-ci cria son nom. Oh oui, il aimait qu'elle prononce son nom. Il avait l'impression d'exister, d'être important aux yeux d'une autre, à ses yeux. Il la serra contre lui et enfouit son visage au creux de son épaule. Il sentit son odeur, inspira une grande bouffée d'air et ferma les yeux en espérant que cet instant ne se termine jamais. Il sentait ses mains l'enlacer, parcourir son abdomen et se poser sur son dos. Elle était là, près de lui et il ne pouvait rien demander de mieux au monde.

Faustine le relâcha, gênée et recula d'un pas. Elle le fixa de ses deux profonds yeux bruns. Son regard s'attarda sur la blessure du jeune homme qui émit un petit grognement de douleur lorsqu'elle compris qu'il était blessé. Il tenta néanmoins de cacher sa blessure, espérant qu'elle ne le jugerait pas trop précipitamment et qu'il ne passe pas pour un faible. Il ne survivrait pas à son jugement. Elle plaça l'une de ses mèches derrière son oreille ce qui le fit sourire. Il pouvait enfin voir la totalité de son visage, ses délicats traits et sa peau si pure. A côté d'une pareille merveille, Vincent passait pour une personne plutôt sale. Les décombres du bâtiment avaient laissé de nombreuses traces, son visage devait être tout gris ce qui n'avait absolument rien de romantique. Il tenta de se débarbouiller, frottant son visage contre ses affaires qui n'étaient guère plus propres avant de lui demander. "Tu étais au ministère lors de l'attaque ? Tu n'as rien ?" Faustine semblait en parfaite santé et l'état de ses vêtements montrait bien qu'elle n'avait livré aucun combat. Mais il préférait tout de même poser la question. Il tenta de s'asseoir mais son genoux lui lança une décharge qu'il tenta malgré tout de cacher sous une grimace. Il se pencha en avant et posa la main sur l'épaule de sa partenaire pour se maintenir debout. Ses mouvements restaient souples, légers, il tentait de faire passer ses actes pour du pur romantisme mais il souffrait. S'il le fallait il cacherait sa douleur pour rester plus longtemps à ses côtés, il espérait simplement qu'elle ne s'en rendrait pas compte ..

. . . . . . . . . . . .

    PRÉFETS DE MAITRES DE L'EAU
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Mar 20 Fév 2018 - 23:01
Le membre 'Vincent Galvani' a effectué l'action suivante : Lancer de dès


'Hôpital' :
Faustine Weber
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
terreannée3
Membre
AGE RPG : 17 ans
METIER : Aucun Emploi
ACTIVITE : 527
CREDITS : Illusion Tales

Mer 21 Fév 2018 - 16:39
Vincent avait l'air d'un guerrier. Faust pouvait très bien l'imaginer courageux dans la bataille, essayant bravement de sauver le plus de vies possibles. Il avait l'âme noble et c'est ce que Faustine préférait chez lui. Lorsqu'il essayait de ne pas se tordre de douleur devant elle, Vincent était d'autant plus attirant. Elle aurait voulu le prendre dans ses bras et le rassurer en lui disant que tout était fini et que cette blessure finirait par cicatriser. Mais un garçon n'avait probablement envie qu'on s'occupe de lui comme d'un bébé écureuil, et Faustine n'avait pas l'intention de se passer pour sa mère. Néanmoins, elle ne lâchait pas le bras de Vincent, et elle le soutiendrait aussi longtemps qu'il faudra. Ou peut être qu'elle aimait ça, le contact avec cette personne si particulière.

«Tu étais au ministère lors de l'attaque ? Tu n'as rien ? s'enquerra Vincent.»

Il voulut se rasseoir, mais sa blessure au genoux était bien trop forte pour qu'elle ne laisse pas sur son visage une marque désagréable. Il tentait tant bien que mal de cacher sa douleur à Faustine, ce qu'elle trouva instantanément, irrésistiblement mignon. Tout ce qu'elle désirait en cet instant était de le serrer dans ses bras, de l'embrasser. Il avait l'air si vulnérable que tout ce que l'on aurait pu faire était de l'apaiser, de le consoler.

«Il faut que tu t'asseyes, Vincent. Tiens, là, dit-elle en enlevant des affaires qui se trouvaient sur un banc tout près d'eux. Je n'ai pas pris part au combat, je n'y suis même pas allée. Mais quand les choses ont mal tournées, j'ai commencé à m'inquiéter, te connaissant. Je savais que tu étais allé au procès, ajouta-t-elle en observant son corps souffrant.»

Elle voulu trouver une trousse de premiers soins, un bandage, un infirmier, n'importe quoi pour panser les blessures du jeune homme.

. . . . . . . . . . . .

Je parle en#11601e


Spoiler:
 
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Mer 21 Fév 2018 - 16:39
Le membre 'Faustine Weber' a effectué l'action suivante : Lancer de dès


'Hôpital' :
Vincent Galvani
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
eauannée4
Administrateur
AGE RPG : 18 ans
METIER : Préfet des Loutres
ACTIVITE : 541
CREDITS : Bazzart

Jeu 22 Fév 2018 - 22:23

«Il faut que tu t'asseyes, Vincent. Tiens, là. Je n'ai pas pris part au combat, je n'y suis même pas allée. Mais quand les choses ont mal tournées, j'ai commencé à m'inquiéter, te connaissant. Je savais que tu étais allé au procès» Vincent eut un pincement au coeur. Il aimait la voir si inquiète. En règle général, il n'aimait pas passer pour un faiblard, il voulait montrer son potentiel, être remarqué. Il n'avait rien dit quant à sa blessure mais dans le cas présent, il était prêt à hurler de douleur si cela incitait Faustine à rester près de lui. Elle demeurait là, à quelques centimètres de lui. Il pouvait sentir son souffle sur sa joue, la douceur qu'offrait son regard. Elle l'observait de haut, dévisageant sa blessure l'air inquiet. Son attention était telle qu'il avait l'impression que Faustine le guérissait rien qu'en posant ses beaux yeux noisettes sur lui. "- Tout va bien, ne t'inquiète pas." Il lui offrit un grand sourire et passa sa main dans son dos. Il ne fallait pas qu'elle s'inquiète, il allait bien, d'autres blessés autour d'eux avaient bien besoin d'aide. Vincent savait qu'en temps normal ils auraient tous deux aidés les infirmiers mais pour la première fois de sa vie, il avait d'abord envie de penser à lui. Il parcourru son dos de ses doigts et vint poser sa main dans la sienne. Le temps s'était arrêté, ils n'étaient plus que tous les deux.

Vincent avait très envie de demander à Faustine pourquoi elle n'était pas venue lors de l'intervention au ministère, à dire vrai, il en était presque déçu. Ils s'étaient rapprochés et s'étaient trouvés tant de points communs au sujet des darkness qu'il ne comprenait pas pourquoi elle ne s'intéressait pas à l'actualité. Il baissa la tête en poussant un léger soupire et approcha ainsi son visage de celui de sa compagne. Non, il ne pouvait rien lui dire, il ne voulait pas la froisser. Il voulait se lever, chercher son père, sa soeur ou même sa mère mais il ne voulait pas que Faustine s'en aille aider d'autres blessés. Il voulait qu'elle puisse s'occuper de lui et uniquement de lui. "Reste. Reste avec moi s'il te plait." Il lui attrapa sa main et frôla ses doigts. "Si tu arrives à trouver de quoi me panser, je peux te guider, j'ai déjà vu ma mère faire, je peux t'expliquer." Il lui fit un grand sourire. "Tu veux bien être ma guérisseuse ?"

. . . . . . . . . . . .

    PRÉFETS DE MAITRES DE L'EAU
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Jeu 22 Fév 2018 - 22:23
Le membre 'Vincent Galvani' a effectué l'action suivante : Lancer de dès


'Hôpital' :
Premier Ministre
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuadulte
Administrateur
AGE RPG : 43 ans
METIER : Premier ministre
ACTIVITE : 964

Lun 26 Fév 2018 - 21:27



FIN DE LA MISSION

Grâce à l'intervention des bénévoles, l'hôpital d'Orneval ne déplore aucun mort. Tous les villageois sont plus que jamais rassemblés autour d'un objectif commun : la sécurité et la paix. Une chose est certaine, personne ne souhaite revivre une telle journée ...

Bravo aux deux participants ! puppy C'est Faustine Weber qui remporte 200 eraux et 10 points avec 18 points ! Vincent Galvani sur les talons avec 17 points - oui c'était vraiment très juste - ! Je laisse le sujet ouvert pour que vous puissiez finir votre beau rendez-vous amoureux puppy

code (c) crackle bones

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» solidarité chiens belges
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Le délit-de-solidarité-qui n'existe-pas
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eroda Académie :: Village Orneval :: Les Rues, Places, Ruelles :: L'hôpital André Vésale :: La Salle d'Attente-
Sauter vers: