AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous !
Nous vous souhaitons la bienvenue ! Please
Le forum a ouvert le 21 mai 2012 kikou !
École recherche élèves !
Nous avons besoin d'élèves, n'hésitez pas non plus à regarder du côté des scenarii du staff et des membres ! In Love
Trop de sangs-purs
Nous n'acceptons plus les sangs-purs sauf s'ils sont en scenarii à la base !

Privilégiez les sangs-mêlés pour vos créations originales, que ce soit pour votre personnage ou un P.V. !
Nos Postes Vacants
Les noms, prénoms, éléments, célébrités et histoires des postes vacants du staff sont négociables ! Dirigez-vous ici kikou !
Effectif
1 ♀ Air - 4 ♂ Air
2 ♀ Eau - 2 ♂ Eau
3 ♀ Terre - 1 ♂ Terre
1 ♀ Feu - 2 ♂ Feu
4 ♀ Personnel - 3 ♂ Personnel
2 ♀ Ministère - 0 ♂ Ministère
1 ♀ Ornevalois - 4 ♂ Ornevalois
14 ♀ Total - 16 ♂ Total
Rps speciaux

Partagez|

Entrevue mondaine [Cole Flynn et Chris Ferrell]

 :: Village Orneval :: Le Tourisme :: La Foire
Cole Flynn
avatar
feuadulte
Membre
AGE RPG : 47
METIER : Aucun
ACTIVITE : 10

Sam 21 Juil 2018 - 22:47
Comme souvent lorsque le temps était radieux, une foule immense déambulait dans la foire d’Orneval. Les enfants, tout sourire, couraient dans tous les sens et criaient leur bonheur de leur petite voix scintillante. Les commerçants installés en extérieur rôdaient encore et encore le même discours accrocheur pour attirer le regard des passants. Les manèges tournaient, grinçaient, les pièces de monnaie passant de main en main cliquetaient, les musiciens s’en donnaient à cœur joie pour satisfaire les badauds et ces milliers de pas faisaient imperceptiblement vibrer la terre d’un bruit sourd… Le bruit. Le bruit. Tellement de bruit.


Cole fronça les sourcils et continua de marcher droit devant, évitant les passants, se murant dans ses pensées pour s’isoler de l’agitation autour de lui. Il n’aimait ni le bruit, ni la foule. Malgré cela, il bravait l’un et l’autre pour honorer un rendez-vous que lui avait donné un jeune ami étudiant à l’Académie Eroda. Cette pensée lui apportait beaucoup de satisfaction. Son cher frère serait malade d’apprendre que son aîné était si proche de son institution et de certains de ses pensionnaires.


Le mage atteignit le lieu de rendez-vous. Il s’assit sur le seul banc libre en plein soleil et laissa ses rayons lui brûler doucement la peau. Le jeune Chris Ferrell était ponctuel, il n’allait pas tarder. C’était sans arrières pensées que Cole acceptait de le côtoyer. Bien qu’il profite de l’occasion pour apprendre quelques nouvelles fraîches sur l’Académie, il avait une sincère affection pour lui et nourrissait son ego en apportant des réponses aux interrogations et aux doutes qui l’assaillaient parfois. C’était un bon garçon, loyal et décidé, et peu importe le camp qu’il choisirait au moment venu – car  l’étudiant n’avait aucune idée de la véritable identité du mage de feu – la droiture était une qualité que Cole appréciait.

. . . . . . . . . . . .

"He's fire and ice and rage.
He's like the night and the storm in the heart of the sun."
Chris Ferrell
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
airannée6
Membre à l'honneur
AGE RPG : 21
METIER : Préfet des aigles
ACTIVITE : 108

Jeu 26 Juil 2018 - 1:37
L'été et le beau temps. C'était tellement agréable de voir le soleil et de sentir le vent. Même le tourisme était plaisant à voir, ça mettait de la vie de la vie dans cet endroit.

Quand j'étais arrivé à Orneval, j'avais rejeté un peu tout le monde, je n'avais pas aimé le village, ses habitants et, surtout, être loin de ma véritable mère, celle qui m'avait mis au monde. Avec beaucoup de patience, Séraphina et John avaient réussi à me faire regarder le côté positif d'Orneval. Grâce à eux, je n'avais pas été seul durant le mois précédant la rentrée scolaire.

Le hasard faisant les choses, j'avais eu John comme prof principal, en tant que Maître de l'air, c'était lui qui enseignait la maîtrise de l'air aux élève d'Eroda. Je ne savais pas pourquoi, mais l'été de retour, à la fin de ma première année, j'étais retourné dans cette petite famille, et, après un certain temps, je m'étais senti véritablement comme un membre de la famille.

À chaque été, je retournais dans cette maison, chez ma famille. Durant tous les étés, depuis que j'avais involontairement ouvert le portail qui m'avait conduit à Orneval, je faisais de nouvelles rencontres. Parfois, c'était des gens que j'appréciais moins; d'autres fois, des gens que je finissais par aimer, les premiers étant John, Séra et leur fille, que je considérais ma petite sœur, Elya.

Et puis, sans pouvoir fixé une date précise, j'avais rencontré Cole. Il portait le même prénom que le frère de John, mais je ne pouvais pas croire que Cole - celui que je connaissais - était aussi malveillant que le frère du Maître de l'air. Celui que j'avais rencontré était différent. Sincèrement, si j'avais rencontré Cole Flynn, il aurait, au moins, pris le temps de me donner un faux nom pour endormir mes soupçons. Un peu comme John, Cole était quelqu'un qui m'écoutait quand j'en avait besoin, et souvent, son opinion différait de celle de John.

J'étais un peu à la dernière minute, ce jour-là. Je courais dans le village pour ne pas arriver en retard, malgré la douleur qui me parcourrait le dos, depuis la rencontre que j'avais faite avec un loup-garou. C'était vraiment loin d'être évidement de bouger dans la foule qu'il y avait à la foire. C'était encore plus pénible qu'à l'habitude, chaque fois que je percutais - même légèrement - quelqu'un, j'avais l'impression qu'on me brûlait le dos à l'aide d'un fer rouge. Mais ça ne m'empêcha pas de retrouver Cole, même si j'étais à bout de souffle.


« Dé...so...lé... du... retard... »

Je pris place à côté lui, essayant toujours de reprendre mon souffle, puis poursuivis.

« Comment... ça va... Cole? »
Points ajoutés aux sabliers.
Cole Flynn
avatar
feuadulte
Membre
AGE RPG : 47
METIER : Aucun
ACTIVITE : 10

Sam 11 Aoû 2018 - 0:30
« Bien, très bien, sûrement mieux que toi en ce moment d’ailleurs », répondit Cole en riant gentiment alors que Chris peinait à respirer.

Le jeune homme, en nage, était arrivé en cavalant à travers la foule, bousculant les passants, sautant les margelles, dévalant les escaliers, c’était un véritable miracle qu’il n’ait blessé personne et ne se soit pas blessé lui même. Cole, de nature prévenante, souvent plus pour lui-même que pour d’éventuels compagnons, posa une bouteille d’eau sur le banc entre Chris et lui et lui fit signe de ne pas hésiter à s’abreuver.

« Rien de bien palpitant de mon côté, la boutique tourne, les Ornevalois commencent à la connaître, et ceux qui ne la connaissent pas encore en entendent parler. La persévérance est la clé, il faut toujours donner le meilleur de soi-même et tout finit par se passer comme prévu. »

Cole marqua un temps d’arrêt. Il regardait fixement le sol, soudainement absent, songeant brièvement au passé qui lui avait filé entre les doigts. La rancœur qu’il conservait envers son frère bouillonnait en lui et contre toute attente le poussait vers l’avant. Les années passant, Cole avait réfléchi et était venu à la conclusion suivante : bien que John, le préféré, le parfait, ait détruit la vie merveilleuse qui lui était destiné à lui, Cole, le premier, dont le talent avait été occulté et qui avait été écarté de la reconnaissance dans le succès, il était devenu évident que John était devenu malgré lui la force qui poussait Cole à avancer. Paradoxal n’est-ce pas ? Le frère renié et haï était une force qui l’encourageait et le confortait dans ses principes.

Quelques secondes à peine s’étaient écoulées. Le mage revint à lui, se redressa un peu sur le banc et s’adressa à Chris.
« Comment se passe ton année à l’Académie ? »

. . . . . . . . . . . .

"He's fire and ice and rage.
He's like the night and the storm in the heart of the sun."
Chris Ferrell
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
airannée6
Membre à l'honneur
AGE RPG : 21
METIER : Préfet des aigles
ACTIVITE : 108

Lun 13 Aoû 2018 - 1:55
« Je ne... vois pas... de quoi... tu parles... »

Crédible, hein... J'avais toujours de la difficulté à respirer. Courir n'était vraiment pas fait pour moi. Je me demandais toujours comment j'avais fait pour ne pas me blesser ou blesser quelqu'un dans la course que je venais de faire face à la montre. En plus, je devais avoir le visage tout rouge, grâce à cet effort physique en pleine canicule. Je remarquai que Cole me fit signe de prendre de l'eau dans un bouteille qu'il venait tout juste de sortir et poser entre nous. J'avais tellement soif, j'avais la gorge sèche. Je voulais laisser l'eau là évidemment... Pas du tout, je pris la bouteille et commençai à boire. Ça ne fut pas trop long que je m'étouffai avec une gorgée. Après quelques secondes, je retrouvai mon souffle, l'eau m'avait fait du bien, je n'avais plus l'impression d'avoir avalé un kilo de sable.

« Merci, pour l'eau. Ça fait du bien... »

Évidement que j'étais reconnaissant qu'il ait pensé à emmener de l'eau; j'avais oublié, dans la hâte dans laquelle j'avais quitté, sans mon sac ni quoi que ce soit pour m'hydrater.

Cole me parla des développements qu'il vivait, la boutique qui était de plus en plus connu, entre autres. Personnellement, je n'y avais jamais été, je n'avais jamais eu du temps pour, avec les cours, les moments que Séra me demandait de faire du baby-sitting et le temps que je passais avec des amis. Mais j'étais content pour lui, si les affaires allaient bien.

J'allais lui répondre, mais je remarquai qu'il était dans sa tête. J'ignorais ce qui l'y avait fait enfermer, pour un moment, mais il ne semblait plus remarquer ce qui se passait. Ou ma présence. J'attendais, il allait sortir de sa tête à un moment donné. Moi-même, je réfléchissais, un peu. À tout ce qui m'était arrivé depuis la dernière fois que j'avais vu Cole. Évidemment, la cicatrice que j'avais dans le dos me rappelait bien une de ces choses, la bête dans la forêt et les deux élèves des Renards qui m'avaient aidé. Je vis le petit anneau que j'avais trouvé dans l'école devenir rouge. Et heureusement que Séra était arrivée.

Puis, j'entendis la voix de Cole, me demandant comment c'était passé la fin de l'année scolaire.

« Bien, comme toujours. Je ne suis pas le premier de classe, je ne l'ai jamais été, mais je réussis bien mes cours. Je dois te dire, par contre, que j'ai eu peur, il y a quelques semaines : j'ai rencontré un loup-garou... »

Pour lui montrer, je montai un peu mon t-shirt, juste pour qu'il puisse voir une dizaine de centimètres de la cicatrice qu'il m'avait fait. Il n'avait pas vraiment besoin de savoir que le coup m'avait marqué depuis l'épaule droite jusqu'aux fesses...

« J'ai eu de la chance de ne pas être seul, c'était le premier coup qu'il m'a donné. Honnêtement, je ne me souviens pas de tous ce qui s'est passé, c'était bizarre. J’ai quelques images en tête, mais je n’arrive pas à me souvenir de tout, n’y de la chronologie… »
Points ajoutés au sablier.
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Anons (Entrevue avec Amaral Duclona - Radio Optimum)
» Chris Jericho© Vs Edge
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Village Orneval :: Le Tourisme :: La Foire-
Sauter vers: