AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous !
Nous vous souhaitons la bienvenue ! Please
Le forum a ouvert le 21 mai 2012 kikou !
École recherche élèves !
Nous avons besoin d'élèves, n'hésitez pas non plus à regarder du côté des scenarii du staff et des membres ! In Love
Nos Postes Vacants
Les noms, prénoms, éléments, célébrités et histoires des postes vacants du staff sont négociables ! Dirigez-vous ici kikou !
Effectif
1 ♀ Air - 3 ♂ Air
3 ♀ Eau - 2 ♂ Eau
3 ♀ Terre - 0 ♂ Terre
1 ♀ Feu - 1 ♂ Feu
3 ♀ Personnel - 2 ♂ Personnel
2 ♀ Ministère - 0 ♂ Ministère
0 ♀ Ornevalois - 3 ♂ Ornevalois
13 ♀ Total - 11 ♂ Total
Rps speciaux

Partagez|

I have some questions [Chris]

 :: L'Extérieur du Château :: Le Lac
Esteban de Matharel
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
eauannée1
Membre
AGE RPG : 16 ans
METIER : Élève
ACTIVITE : 12
CREDITS : Tumblr

Sam 11 Aoû 2018 - 18:22
La curiosité est un vilain défaut, voilà ce qu’il fallait retenir de cette mésaventure. Quand Ban avait vu l’eau tournoyer dans la fontaine, il aurait du s’enfuir. Ce n’était pas normal, il l’avait bien compris, tout comme il avait compris que c’était lui qui avait créé cette… ce… C’était quoi, d’ailleurs ? Un vortex ? Un portail ? Un trou de ver ? Il n’en avait aucune idée. En tout cas ça l’avait emmené ailleurs, impossible que cette eau profonde et fraîche soit celle de la fontaine. Mais l’adolescent n’avait pas vraiment le temps de réfléchir plus que ça à ce qu’il venait d’arriver, il était apparu sans explications plusieurs mètres sous la surface d’un lac, et était présentement en train de se noyer.

Le choc n’était pas pleinement passé qu’il se remuait déjà pour remonter. Heureusement pour lui, c’était plutôt un bon nageur, et un sportif aussi de façon générale. Il n’eut pas de mal à regagner la surface, mais avala quand même un peu d’eau sur la fin, ce qui le fit tousser péniblement alors qu’il reprenait son souffle. Avoir la tête hors de l’eau aurait dû lui apporter un semblant de soulagement, mais cela eut l’effet. De l’eau, de l’eau partout, c’était tout ce qu’il vit au premier abord. C’était le soir, la nuit n’était pas totalement tombée, mais il faisait sombre et ses yeux mirent un peu de temps à s’y habituer. Il n’y avait aucune échappatoire, il était bien au milieu d’un lac. Dans la panique, il mit du temps avant de distinguer les formes sombre des arbres se détachant du ciel étoilé, puis à réaliser que certaines « étoiles » étaient en fait les fenêtres allumées d’un village. Sans chercher plus loin, il se mit à nager dans leur direction.

Qu’est-ce qu’il se passait ? Son cerveau n’arrêtait pas de chercher une explication rationnelle à ce qu’il se passait. Il avait l’impression d’être dans un rêve, ça ne pouvait être que ça, pas vrai ? Ou alors il avait pris des vacances à la montagne et il ne s’en rappelait plus ? Le froid et la panique semblaient bien réel à ses yeux. Tout comme l’avait été ce mystérieux portail d’eau. Il l’avait touché, il l’avait contrôlé d’une façon ou d’une autre, mais ça n’était pas possible, pas vrai ? Ce n’était pas de la magie, il s’y connaissait en magie, il avait vu tous les « trucs » qu’il y avait derrière, là le truc était en lui.

Le village semblait loin, le temps était interminable, ou alors il était juste trop affaibli et galérait à avancer. Mais c’était ça ou couler, alors il continua. Dans la pénombre, il comprit que ce qu’il avait pris pour un village était en fait un château. Il n’y avait pas de quai, juste une plage et un ponton à l’air assez vieux et branlant, mais ça faisait toujours ça de moins à nager. Il se dirigea donc vers là, et mit un temps infini à remarquer la silhouette qui se trouvait sur ledit ponton. Quand ce fut en fin le cas, il s’arrêta une seconde pour souffler un :

« Heu… Salut ? »

Cette pause ne fut pas une réussite, il manqua un battement de jambes et se retrouva la tête sous l’eau. Ban se ressaisit vite après cet avertissement et se dépêcha de franchir les quelques mètres qu’il restait pour s’accrocher au pied du ponton. Il reprit son souffle et ses esprits une seconde, avant de tendre la main vers ce garçon inconnu.

« Je voudrais bien un coup de main. S’il te plaît ? »

Il ne savait pas d’où venait ce garçon, mais certainement pas de l’école de cirque. Vous savez, l’endroit où il se trouvait il y a peut-être une heure, et qui avait maintenant totalement disparu. Ban n’était pas en train de rêver, c’était à peu près sûr. Il s’était passé quelque chose, et maintenant, il avait beaucoup de questions.
Chris Ferrell
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
airannée6
Administrateur
AGE RPG : 21
METIER : Préfet des aigles
ACTIVITE : 181
CREDITS : me

Jeu 16 Aoû 2018 - 23:56
Mai. C’était le mois que je préférais, avant d’arrivé à Orneval. Maintenant, disons que j’ai moins froid en hivers. C’était surtout parce que la chaleur revenait, sur la côte est de l’Amérique du nord, que j’aimais le mois mai, cette raison n’étant plus présente à Orneval.

Je me souvenais plus vraiment de tout, de mon arrivée, mais je me souvenais que nous étions partis, ma mère et moi, vers les dix-sept heures, le jour de mon anniversaire. Le vent s’était levé d’un coup, renversant la voiture et m’éloignant de celle qui m’avait donné la vie. Le vortex m’avait emmené à Orneval, au milieu de la nuit, et j’avais vidé le contenu de mon estomac, qui n’avait déjà presque rien, et j’avais perdu conscience. Heureusement que je ne m’étais pas réveillé dans ce que j’avais régurgité…

Depuis, John et Séraphina Flynn prenait ce qu’il y avait de plus près au rôle de parents. Et grâce à eux, j’avais même la chance d’avoir une petite sœur, née peu avant que je n’arrivasse dans la ville magique.

Bientôt cinq ans, maintenant, que j’étais à Orneval. Malgré le point négatif de ne pas pouvoir retourner voir ma mère, j’aimais ma vie. Je regardais les points positifs, surtout, c’était la seule façon que j’avais de ne pas sombrer dans une dépression. J’avais quelques amis, même si je faisais rarement confiance aux gens, et j’avais trouvé une famille qui m’accueillait à chaque été. Mais j’avais besoin de quelques soirées en solitaire, même s’il m’arrivait souvent de réserver les samedis pour Elya, quand Séra avait besoin de quelqu’un pour la surveiller.

Ce soir-là, je regardais le lac. Je réfléchissais, sans trop savoir à quoi penser. Une part de moi voulait voir la loi changer, que je pusse retourner voir cette femme que j’avais été forcé d’abandonner, le jour de mes seize ans. Je m’accrochais à son souvenir, je refusais d’abandonner l’idée de la revoir, un jour, même si je croyais que le gouvernement ornevalois lui avait fait oublier qu’elle avait enfanté. Même si Séra était en quelques sortes un substitut à ma mère, je ne voulais pas lui offrir ce poste, elle n’était pas vraiment ma mère.

Mon regard au loin, alors que le soleil entamait sa descente, du mouvent, inhabituel même pour Orvenal, me tira de mes réflexions. Je n’avais jamais vu un spectacle comme celui-là, mais je savais ce que c’était : un vortex c’était formé au-dessus du lac, formant un pilier qui devait faire au moins cinq mètres de diamètre et je n’aurais jamais su estimer sa hauteur. Je remarquai que l’eau descendait avec une certaine pression; peu importait qui en sortirait : il ou elle allait se retrouver à plusieurs mètres sous la surface.

Je courus vers le ponton. Certes, il était vieux et semblait avoir manqué d’entretien, mais c’était le meilleur moyen que j’avais pour me rendre là où était arrivé cette personne, je n’avais pas besoin de réfléchir. Je dirigeai l’embarcation vers l’endroit où j’avais le vortex se créer, même s’il s’était fermé. Le soleil se couchait.

Arrivé assez près du jeune mage, j’arrêtai le moteur, inutile de l’assommer. Quelques secondes plus tard, le ponton s’immobilisa sur l’eau, et je vis l’adolescent qui venait d’arrivé. Il semblait plutôt bien nager, ce qui était bien pour un mage de l’eau. Quoi? Avec le vortex qu’il avait créé, il n’était certainement pas un mage de terre… Il me salua, mais il n’aurait pas dû, sa tête coula sous l’eau. Dès qu’il fut assez près, je lui tendis la main, il fallait bien le ramener à la plage et je n’allais pas lui demander de rester dans l’eau.

« Embarque, il y a assez de place. »

Je le tirai hors du lac.

« Tu as de la chance que j’aie été là, si ça avait été un autre, je n’aurais peut-être pas parié sur ta survie. Au fait, bienvenu à Orneval. Assieds-toi, je t’en prie, je te ramène sur la terre ferme… Tu n’es pas le premier à qui ça arrive, je suis passé par là. Par où commencer?

On se trouve en Haute-Savoie, Orneval est invisible à la majorité des gens sur cette planète. Tu m’arrêtes si je vais trop vite, d’accord ? Ça fait bientôt cinq ans que je suis ici, donc j’ai beaucoup appris, même s’il m’en reste au mois le double à apprendre… Je m’appelle Christopher, mais tu peux m’appeler Chris »

Points ajoutés au sablier.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Chris Jericho© Vs Edge
» Questions / Réponses
» Chris Sabin Vs Big Show
» Chris Masters 2V [dvc]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Extérieur du Château :: Le Lac-
Sauter vers: