AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue parmi nous !
Nous vous souhaitons la bienvenue ! Please
Le forum a ouvert le 21 mai 2012 kikou !
École recherche élèves !
Nous avons besoin d'élèves, n'hésitez pas non plus à regarder du côté des scenarii du staff et des membres ! In Love
Nos Postes Vacants
Les noms, prénoms, éléments, célébrités et histoires des postes vacants du staff sont négociables ! Dirigez-vous ici kikou !
Effectif
1 ♀ Air - 3 ♂ Air
3 ♀ Eau - 1 ♂ Eau
3 ♀ Terre - 0 ♂ Terre
1 ♀ Feu - 1 ♂ Feu
3 ♀ Personnel - 1 ♂ Personnel
2 ♀ Ministère - 0 ♂ Ministère
1 ♀ Ornevalois - 3 ♂ Ornevalois
13 ♀ Total - 9 ♂ Total
Rps speciaux

Partagez|

Quand les repas de l'Académie ne sont plus assez. [Avec Chris Ferrell]

 :: Village Orneval :: Le Tourisme :: Les Restaurants
Angie Murray
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
terreannée7
Membre
AGE RPG : 22
METIER : Sans emploi
ACTIVITE : 41
CREDITS : Sparkling Sky

Ven 24 Aoû 2018 - 20:25


On s’approche tout doucement de 12h et demie. J’avais prévu de passer mon midi à l’extérieur de l’académie. Une soudaine envie inexplicable de manger en plein Orneval, au milieu d’autres choses que des étudiants qui avaient pour principal sujet de conversation les dernières rumeurs qui couraient dans Eroda. J’avais néanmoins réussi à emmener Chris avec moi. Il n’avait pas refusé lorsque je lui avais proposé et nous marchions maintenant le long de la rue aux restaurants. Il y avait absolument de tout ici, mais j’étais à la recherche d’un endroit qui rentrerait dans mon budget d’érodienne. Quelque chose qui nous permettrait de manger à notre faim sans me ruiner. J’aperçois l'enseigne de ce qui ressemble à un bar à pâtes au bout de la rue et me tourne vers Chris avec un sourire. Je passe mon bras sous le sien et l’entraîne joyeusement aux portes de l’endroit qui nous fournirait notre repas. J’observe sa réaction en espérant qu’il soit autant enthousiasmé que moi par les bons plats qui nous attendaient.

- Alors, cher Chris, quoi de neuf ?

Chris était un bon ami. Il est vrai que la plupart du temps, on ne faisait que se croiser dans les couloirs de l’académie, mais j’en profitais toujours pour taper la discute avec lui pour le simple plaisir de lui parler et d’en savoir plus sur lui. Il avait beau être d’un naturel méfiant, ça ne nous avait jamais empêché de passer un bon moment ensemble. Heureusement, la dernière fois que nous avions pu discuter avait été si brève, qu’il avait sûrement pleins de choses à me dire. J’avais eu vent de certaines de ces péripéties mais ça allait être un plaisir de l’écouter en parler plus en détails.

Arrivés devant la porte qui nous intéresse, je lâche son bras un instant et m’avance pour lui tenir la porte.

- J’espère que ça te convient pour un déjeuner ?

Sinon, on pourrait toujours tenter de trouver un autre endroit mais je devais avouer que l’idée de manger ici me plaisait bien.

Points ajoutés au sablier.

. . . . . . . . . . . .


Look at me and smile
Code by Joy

#0684BA
Christopher Ferrell
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
airannée6
Administrateur
AGE RPG : 21
METIER : Préfet des aigles
ACTIVITE : 197
CREDITS : Graphiorium

Lun 27 Aoû 2018 - 1:52
J’étais retourné à Eroda le matin même. Le retour des cours n’était pas aujourd’hui, mais il nous était toujours possible, aux élèves, de rester à Eroda durant l’été. Tant qu’à moi, j’avais choisi d’y retourner, ce jour-là, parce qu’il y avait des endroits un peu plus propices qu’en ville pour s’entrainer. Je m’étais donc rendu à la place des duels, avec le livre de cours des éléments supérieurs.

Je relus un passage que j’avais vu en cours avant d’essayer de le reproduire ce que j’avais lu. Même après plus de quatre heures d’essaies – j’avais commencé vers les sept heures – je rangeai tout dans mon sac et me rendis au dortoir des Aigles, pour prendre une douche dans la salle de bain adjacente.

Je me rhabillai. Tout juste avant de mettre un t-shirt propre, je vis la cicatrice que m’avait laissé le loup-garou. Au moins, ça avait bien guérit. J’avais simplement dû faire vérifier la plaie, pour rassurer Séra. À chaque fois que je repensais au soir de l’attaque de l’animal, c’était le visage inquiet de la renarde que je revoyais et l’anneau que j’avais trouvé dans l’un des couleurs de l’école devenait rouge à chaque fois.

J’allai vers la Grande Salle, mais je ne pus y entrer. Quelqu’un m’avait déjà attrapé le bras et m’avait entrainé avec elle. Évidemment, Angie ne s’était pas contentée de me tirer derrière elle sans rien me dire. Elle m’avait salué, j’y avais répondu et elle nous emmena vers Orneval, quartier touristique, si on pouvait l’appeler ainsi; on trouvait rarement des touristes dans la Ville. En fait, on n’en trouvait jamais, tous ceux qu’on voyait à Orneval étaient des résidents, parfois des nouveaux, comme je l’avais été.

Je me fis rapidement sortir de ma tête. Gigi me demandait ce que j’avais connu de nouveau dans ma vie. Évidemment, le loup-garou m’était venu en tête. Charlène et l’autre Renard aussi. Je penchai la tête pour voir, encore une fois, cet anneau devenir rouge.

« Rien, vraiment. Rien de spécial, John et Séra vont bien, Ely est toujours contente de me voir, mais ce n’est pas étonnant, elle a grandi en me considérant comme son frère. »

Évidemment j’avais légèrement menti. Je ne voulais me lancer dans les explications de ce qui m’avait emmené dans la forêt, des gens qui m’y avaient aidé et de l’inquiétude que Séra avait eu par ma faute. Je ne voulais recevoir d’autres inquiétudes ou me faire traiter d’inconscient par Angie.

Nous continuâmes à marcher jusqu’à ce que Gigi nous trouve un bar à pâtes. Elle me lâcha enfin. Ce n’était pas que je n’aimais pas être avec elle, mais j’aimais bien être libre de mes mouvements. En toute franchise, je n’étais la personne la plus à l’aise avec les démonstrations d’affection en public. J’aimais Angie, elle était une bonne amie depuis presque mon arrivé à Eroda. Ça avait été un peu difficile, au début, j’avais été méfiant, comme je l’avais toujours été.

« C’est parfait, Angie. J’ai faim. J’ai passé la matinée à m’entraîner. Je t’en avais déjà parlé que je m’entrainais pour maîtriser le son. J’espère que je fais du progrès, ça serait dommage de rester sur place quand on essaie d’avancer… »

Je me dirigeai vers le comptoir, pensant à ce que j’allais me prendre. Après quelques instants j’avais trouvé. Je me demandais même si Angie allait choisir la même chose. Et dire que Séra et moi aimions tellement manger et goûter à tout…

« Je suis prêt à commander, et toi ? »

J’attendis qu’elle soit également prête avant de m’avancer et commander :

« Je vais prendre des tagliatelles, sauce Fra diavolo avec des crevettes. »

Points ajoutés au sablier.
Angie Murray
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
terreannée7
Membre
AGE RPG : 22
METIER : Sans emploi
ACTIVITE : 41
CREDITS : Sparkling Sky

Sam 22 Sep 2018 - 23:02



- C’est parfait, Angie. J’ai faim. J’ai passé la matinée à m’entraîner. Je t’en avais déjà parlé que je m’entrainais pour maîtriser le son. J’espère que je fais du progrès, ça serait dommage de rester sur place quand on essaie d’avancer…

J’acquiesce et le laisse donc entrer dans le modeste bar à pâtes. Il m’avait en effet déjà exprimé son envie de maîtriser l’élément supérieur et je regrette presque de ne pas avoir suivi avec plus d’attention tous ses efforts. Mais avec tout ce qu’il s’était passé dernièrement, je n’avais malheureusement pas assez de temps pour le regarder s’entraîner.  Qu’importe, on commençait à peine à examiner le menu et le soleil venait seulement de passer au zénith, nous avions tout le temps nécessaire pour discutailler. J’inspecte le menu affiché en grand au dessus du comptoir en fronçant les sourcils. Le choix n’est pas si vaste que ça, je n’ai juste pas la moindre idée de ce que je veux.

- Je suis prêt à commander, et toi ?

Contrairement à moi, Chris se décide plus rapidement. Je lui fais néanmoins signe que j’ai trouvé ce qu’il me ferait plaisir et il s’avance lorsque c’est à notre tour de passer commande.

- Je vais prendre des tagliatelles, sauce Fra diavolo avec des crevettes.
- Et ce sera des penne avec une sauce pesto pour moi.


Ca me semble être le choix parfait. Je laisse la personne qui a pris nos commandes s'éloigner un petit peu avant de me tourner à nouveau vers Chris avec un grand sourire. J'ai l'embarras du choix, tellement que je ne suis pas sûre que je devrais commencer par quelque chose en particulier. Je l'invite à partir à la recherche d'une table en attendant que nos commandes soient prêtes puis j'enchaîne:

- C'est vrai que c'est un objectif que tu t'étais fixé: maîtriser le son. Je suis sûre que tu fais d'énormes progrès, j'adorerais voir ça.

L'idée de me lancer dans la maîtrise de l'élément supérieur ne m'avait même jamais effleuré. Il faut dire que je me contente assez facilement de mes pouvoirs basiques. Après tout, je m'en sors pas mal en duels sans utiliser le métal. Pourtant, ça semblait être important pour Chris. Je pouvais le comprendre. D'ailleurs…

- Hé! Peut-être que je pourrais assister à un de tes entraînements ?

Ca allait forcément se révéler intéressant.

- En fait, voilà ce que je propose. Une fois de retour à l'académie, affronte moi. Si je suis capable de te battre en duel, c'est que tu as encore beaucoup à apprendre.

Ce n'est pas un si grand challenge pour lui vu les efforts qu'il a mis dans son entraînement mais l'envie de voir de mes propres yeux ses progrès est plus forte que la peur d'une défaite à un duel. Si l'idée ne le tente pas pour l'instant, il aura encore jusqu'à la fin du repas pour y réfléchir.

Dans tous les cas, savoir que Chris a de en plus en plus de moyens pour se défendre seul me rassure d'une certaine manière… Depuis l'incident de la folle furieuse qui s'en est prise à lui, je n'ai pas l'esprit tranquille. C'est complexe d'être sereine d'esprit lorsque j'ai conscience de la multiplication des actes à l'encontre des sangs-mêlés. Chris sait déjà se défendre, je ne dis pas le contraire et son côté méfiant pouvait se révéler efficace dans certains cas. Néanmoins, toute ligne de défense supplémentaire serait appréciable.

Je fais de mon mieux pour éviter de prendre un air grave devant lui, inutile de lui faire part de ce genre d'inquiétudes. J'affiche le même sourire et guette les alentours, attendant impatiemment nos assiettes.

. . . . . . . . . . . .


Look at me and smile
Code by Joy

#0684BA
Christopher Ferrell
avatar

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
airannée6
Administrateur
AGE RPG : 21
METIER : Préfet des aigles
ACTIVITE : 197
CREDITS : Graphiorium

Lun 5 Nov 2018 - 3:12
J'avais commandé une assiette de pâte avec une sauce à base de tomates et de piments de Cayenne. J'aimais les sauces piquantes, dépendant du moment. Pour accompagner des pâtes, j'adorais. Et même pour accompagner les fruits de mer. Je ne m'attendais pas à voir mon choix contraster autant avec celui de mon amie : des pennines avec de la sauce pesto...

« Pennines et pesto ! Tu ne voulais pas quelque chose de bon ? »

Évidemment, c'était dit avec un ton humoristique, Gigi savait très bien que je ne jugeais pas ses choix, mais que le manque de protéine de cette recette n'était pas ce que je recherchais. D'où le fait que j'avais demandé des crevettes dans mon assiette.

J'étais heureux de pouvoir passer du temps en dehors de l'académie, j'avais l'impression d'y être quasi enfermé, ces derniers temps. Ce qui me faisait le plus plaisir était de passer du temps avec Angie, depuis que ma demi-sœur m'avait attaqué et l'attaque du loup-garou, je m'étais un peu renfermé sur moi-même, je n'avais pas osé rentrer à la maison trop souvent ou trop longtemps durant l'été. Nous prîmes place à un table, histoire de s'asseoir en attendant nos assiettes et la cerf me ramena sur le sujet du son, élément que je souhaitais maîtriser.

« J'espère que j'en fais, honnêtement, mais c'est difficile quand on a personne pour nous aider. John est trop occupé, en ce moment. »

Je n'étais pas pessimiste; j'étais réaliste. Il était rare que quelqu'un réussisse à apprendre l'élément supérieur de façon autodidacte. Plusieurs croyaient que c'était même impossible, dont plusieurs élèves. Mais pas Angie : elle voulait voir à quel point j'avançais. Elle commença pas me demander si elle pouvait assister à un de mes entraînements. J'allais lui répondre par l'affirmative, mais elle me coupa avant même qu'un son ne sorte de ma bouche : elle souhaitait maintenant faire un duel.

Je pesai rapidement le pour et le contre de la situation. D'un côté, c'était de la pratique supplémentaire, face à un élève qui ne souhaitait pas ma mort; de l'autre, je me retrouvais désavantagé face à l'élément de Angie et de Caroline. Et surtout, je ne voulais pas qu'un accident arrive par ma faute.

Je hochai quand-même la tête, ça pouvait me permettre, un jour, de me défendre face à ma demi-sœur. C'était plutôt ironique : je n'avais pas de lien de sang avec ceux que je considérais ma famille, alors que ma famille biologique me tabassait dans les couloirs de l'académie.

Je jetai un rapide coup d'œil au comptoir pour remarquer que nos assiettes étaient prêtes. Faisant signe à Angie, je lui laissai savoir que j'allais m'occuper d'aller chercher notre repas et allai payer pour elle et moi, avant de revenir avec le plateau.

« Bon appétit. Et merci de me sauver de la bouffe d'Eroda. »

Je riais un peu de la nourriture de l'académie, non que c'était mauvais, mais je partageais très peu d'affinité avec les autres élèves - seuls Rafaël, Angie et deux autres personnes étaient considérés comme des amis - que je mangeais souvent seul, dans un coin isolé de la grande table des Aigles.
Points ajoutés aux sabliers
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une fée magicienne
» Quand les beaux-parents débarquent....
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Jean Raspail à l'Académie Française
» Un dîner presque parfait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Village Orneval :: Le Tourisme :: Les Restaurants-
Sauter vers: