Partagez|

Ce qui est fait est fait ~ Ft Máiréad

Eroda Académie :: Académie Eroda :: L'Extérieur du Château :: Le Lac
Freya Redovan
Freya Redovan

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
airannée1
Nouveau
AGE RPG : 16 ans
ELEMENT : Air
ALIGNEMENT : Erodien
ACTIVITE : 23
CREDITS : Nîniel

Mer 13 Mar 2019 - 17:23

In Snow
I feel Alive
XXX
Freya & Máiréad
xxx
« La montagne offre à l'homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner » Assise sur l'herbe en face du lac, j'observe les alentours en pensant à ma maison. Je compare les magnifiques jardins calmes et paisibles aux pistes enneigés et sur-fréquentées de mon enfance. Il n'y a rien à faire, je n'aime pas cet endroit. C'est beau, je suis d'accord, mais ça manque trop de neige à mon goût. Ça fait trois jours que je suis là, et je cherche encore un moyen de m'en aller. Je ne connais pas bien les règles et lois d'ici, mais d'après ce que j'ai compris, quiconque pose le pied sur Terre est déclaré Hors-la-loi.
Je secoue mes longs cheveux blonds et les ramène sur mon épaule, les caressant distraitement. Mes parents me manquent, mon frère me manque, et je n'ai pas eu l'occasion de revisionner le film que Jack a déposé sur la clé USB. Elle a la forme d'un petit panda, et je la porte en collier depuis que je suis arrivée ici. Elle me rappelle des souvenirs. Le panda est mon animal préféré, et mon frère s’est toujours amusé à me ramener des souvenirs évoquant cet animal. Dans mes affaires, j’avais une peluche panda à taille réelle, un décapsuleur panda et plusieurs porte-clés à l’effigie de la petite bête poilue.
Je pose mon menton sur mes genoux et entoure ceux-ci de mes bras. L'air est froid, mais ça me fait du bien. J'ai cru comprendre que personne ne vient par ici, hormis pour les matchs de ... DragonBall ? Je crois que c'est ça ... A vrai dire, je n'ai pas tellement fait attention aux explications du guide qui m'a été attribué à mon arrivée ici. Je me suis contentée de le suivre, le regard vide et l'esprit empli d'images de ma famille. A ma grande surprise, j'avais retrouvé ma valise, que j'avais laissée dans le train pour Moscou, dans une chambre qui m'avait été attribuée.
En venant m'installer ici j’espérais que personne ne vienne me déranger, je veux être seule. Malheureusement, mon souhait ne semblait pas vouloir se réaliser, puisque j'entend des pas dans mon dos.
©️ 2981 12289 0

@Máiréad O'Ceallaigh
Voir le profil de l'utilisateur
Máiréad O'Ceallaigh
Máiréad O'Ceallaigh

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuannée7
Administrateur
AGE RPG : 22 ans
ELEMENT : Feu
ALIGNEMENT : Justicier des Enfants Perdus
ACTIVITE : 38
CREDITS : moi

Lun 18 Mar 2019 - 18:56
La septième année plutôt calme, comme je n'avais pas beaucoup de cours - j'en avais abandonné plusieurs - j'occupais la plupart de mon temps avec des stages au ministère.  Avec le temps passé au ministère et les quelques cours, j'avais de quoi occuper mes journées.

Depuis quelques jours, j'avais quand-même pu remarquer une élève - je ne la connaissais pas - assise près du lac. Il arrivait souvent que les élèves étrangers à la région s'écartaient de tous, pour penser de façon nostalgique à leur vie passée. La grande majorité d'entre eux ne voulait pas de ce changement qui s'imposait à eux. Pour ma part, j'avais tellement bien accueilli le départ de la maison familiale que je ne comprenais pas ce qui rattachait ces personnes à leur passé. Évidement, Iona m'avait manquée au début, mais c'était encore bien loin d'être sérieux entre elle et moi, à l'époque.

Après l'avoir vu trop longtemps à contempler le lac, j'avais décidé d'agir, pour son bien. Sans invitation, je m'étais approché de cette belle blonde et, même si elle s'était retourné vers moi à mon approche, je pris place à côté d'elle, dérangeant son petit confort sans le moindre remord. Je me mis, à mon tour, à regarde le large, un paysage que j'appréciais depuis mon arrivée à Orneval. Pour moi, cet endroit, cette ville, m'avait sauvé de la dépression. Je repliai les genoux, adoptant un position similaire à celle que la jeune blonde avait prise avant que je n'arrive.

« C'est beau, hein ? Sauf que ça n'offre aucun avenir, rien n'y change. Tu ne devrais pas mettre ta vie en plan pour regretter le passé. »

Du coin de l'œil, j'observai son visage, à la recherche d'un petit changement qui me dirait que je touchais un point sensible et qu'elle pouvait s'ouvrir à moi.
Points ajoutés au sablier
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Redovan
Freya Redovan

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
airannée1
Nouveau
AGE RPG : 16 ans
ELEMENT : Air
ALIGNEMENT : Erodien
ACTIVITE : 23
CREDITS : Nîniel

Mar 19 Mar 2019 - 19:58

In Snow
I feel Alive
XXX
Freya & Máiréad
xxx
« La montagne offre à l'homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner » La fille qui vient de s'asseoir sans aucune gêne à côté de moi est une brunette que j'ai déjà croisé dans les couloirs. Elle prend la parole et je la regarde les sourcils froncés :

- C'est beau, hein ? Sauf que ça n'offre aucun avenir, rien n'y change. Tu ne devrais pas mettre ta vie en plan pour regretter le passé.

Je secoue la tête et rétorque du tac au tac :

- T'es qui, et de quoi tu te mêle ? C'est ma vie, et tu n'a rien à dire là-dessus.

Sur ce, je tourne la tête et tente de me replonger dans ma contemplation, mais c'est sans compter la brune à mes côtés. Je ferme les yeux un instant, tentant de réprimer mon agacement, et me tourne à nouveau vers elle :

- Bon, maintenant, tu peux t'en aller, t'a fais ta BA du jour, félicitations. Maintenant fous moi la paix. A moins que t'ai un moyen de quitter ce lieu à me proposer.


Je me doutais qu'elle n'en aurait pas, étant donné qu'elle semblait parfaitement à son aise ici. Sauf que moi, ça ne me convenait pas. Du tout. Il n'y avait aucune montagne digne de ce nom à l'horizon, le paysage était désespérément plat. Et mon moral était exactement comme le paysage. Plat à en mourir. J'avais besoin de relief pour vivre, de neige, et surtout de snowboard. Mais ça, personne ici ne semblait le comprendre. Je me demandais ce que mes parents faisaient, là tout de suite. Me croyaient-ils dans mon pensionnat ? Ou, plus probablement, morte ? Étaient-ils tristes ? Je secouais la tête, envoyant mes cheveux blonds dans le visage de ma voisine. Bien sûr qu'ils étaient tristes. J'aimerais tellement les revoir ... Je posais à nouveau mon meton sur mes genoux, tentant d'occulter la présence de la fille.
©️ 2981 12289 0

@Máiréad O'Ceallaigh
Voir le profil de l'utilisateur
Máiréad O'Ceallaigh
Máiréad O'Ceallaigh

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuannée7
Administrateur
AGE RPG : 22 ans
ELEMENT : Feu
ALIGNEMENT : Justicier des Enfants Perdus
ACTIVITE : 38
CREDITS : moi

Mer 20 Mar 2019 - 1:02
J'avais plutôt été bien reçus, la réaction que je cherchais était bien celle que j'avais reçue : cette blondinette m’accueillit comme si je n'avais rien à dire au sujet de sa vie. Certes, sa vie ne me concernait pas, mais il valait mieux qu'elle vive une vie plutôt que ne pas vivre la seule vie qui s'offrait à elle, présentement.

« Alors vivre en mort en rêvant à la vie que tu aurais pu vivre vaut mieux que de vivre une vie qui s'offre à toi ? Tu crois être la seule qui ne souhaite pas vivre à Orneval, mais tu te trompes, si tu savais le nombre de nouveaux qui viennent d'ailleurs et qui, au début, agissent comme tu le fais. »

Je lui avais dit ça, alors que je me doutais que blondie voulait m'ignorer. Je savais qu'elle n'y parviendrait pas trop longtemps, j'étais persévérante. Elle allait quitter l'endroit - j'allais la suivre - avant que je ne laisse tomber le morceau. Ce qui me faisait le plus plaisir fut qu'elle ne résista pas cinq minutes, avant de me parler à nouveau. Évidemment, elle manquait un peu de courtoisie, en me demandant de la laisser en paix, comme si je n'essayais que de faire une bonne action, aujourd'hui.

En vrai, la mission que je m'étais donnée était loin d'être finie. Je voulais qu'elle vive un vie qui en valait la peine, même si je ne la connaissais pas du tout.

« Il en existe un seul, à moins d'aller dans l'illégalité, ma chérie : changer la loi. Malheureusement, tu ne pourras pas y arriver dans l'immédiat, il va falloir que tu réussisses tes cours à Eroda, intègres le ministère et probablement prendre un poste de ministre. Félicitation, tu en as pour vingt ans. »

Je l'observai un peu. Cette fille était encore une adolescente, mais je la trouvais plutôt mignonne, en fait. Différente d'autres filles que j'avais connues, mais mignonne.

« Dis-moi, puisque c'est long, vingt ans, qu'est-ce qui te manquerait pour vivre pleinement cette vie ? Qui te manque tant ? »
Points ajoutés au sabliers
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Redovan
Freya Redovan

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
airannée1
Nouveau
AGE RPG : 16 ans
ELEMENT : Air
ALIGNEMENT : Erodien
ACTIVITE : 23
CREDITS : Nîniel

Mer 20 Mar 2019 - 20:03

In Snow
I feel Alive
XXX
Freya & Máiréad
xxx
« La montagne offre à l'homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner » Cette brunette commence sérieusement à m'agacer. En plus de se mêler de ce qui ne la regarde pas, à savoir ma vie, elle croit savoir ce que je penses. Eh bien, c'est raté.

- Je sais très bien que je ne suis pas la seule, en même temps qui aimerait être arraché à sa famille sans aucune explication et sans savoir si on les reverra un jour ? C'est peut-être ton cas, mais pas celui des gens normaux.

Je ne tournais pas la tête vers elle, gardant le regard fixé sur l'horizon. Puis elle me parla de changer la loi, et je soupira.

- Alors comme ça, c'est illégal de vouloir retourner chez soi, de vouloir prendre des nouvelles de sa famille ? Je sens que je vais adorer votre monde ...

Je tente de me replonger dans mes pensées, mais c'est sans compter la brune à mes côtés. Qu'est-ce qui me manquerais ? Des montagnes dignes de ce nom, pour commencer. Et un snowboard. Et, accessoirement, ma famille. Sans oublier les compétitions. Je pousse un long soupir et répond :

- Il me manque tout un tas de trucs. A commencer par les clés de cette foutue prison. Puisque c'est ça, hein ? Vous êtes tous enfermés dans une jolie prison dorée, et personne ne semble s'en rendre compte.

Je secoue à nouveau la tête et lève la main pour rassembler mes cheveux blonds que je tresse distraitement.  
©️ 2981 12289 0

@Máiréad O'Ceallaigh
Voir le profil de l'utilisateur
Máiréad O'Ceallaigh
Máiréad O'Ceallaigh

Autres informations
Capacités en combat:
Equipements magiques:
Armes en possession:
feuannée7
Administrateur
AGE RPG : 22 ans
ELEMENT : Feu
ALIGNEMENT : Justicier des Enfants Perdus
ACTIVITE : 38
CREDITS : moi

Mer 20 Mar 2019 - 22:19
C'était fou comme blondie pouvait s'énerver rapidement. La pauvre avait tout perdu et était déprimée. Si seulement elle pouvait comprendre que ça ne servait à rien de s’apitoyer sur son sort. Trop de personne, dans cette ville, avaient agi comme elle. J'étais, en fait, une des exceptions qui avaient salué le changement qu'Orneval offrait à ses nouveaux résidents.

« Les gens normaux ne s'empêchent pas de vivre comme tu le fais. Je sais que tu ne crois pas que ça ait pu m'arriver, mais je suis née à Galway, en Irlande. Comme toi, à mes seize ans, je me suis retrouvé arrachée à ma famille pour des raisons biologiques. »

Certes, elle n'avait pas tord, il était bien illégal de retourner d'où on venait et retrouver notre famille. Contrairement à la belle blonde, c'était loin de me déplaire; j'avais accueilli Orneval dans ma vie comme un nouveau départ. Pour moi, cette ville était salutaire et pleine de liberté que je n'avais eu quand j'étais dans la province de Connacht.

« C'est sûr que tu vas détester, si tu ne fais que regarder le négatif... »

Et je touchais enfin à ce que je voulais savoir. Qu'elle ne le veuille ou non, nos perceptions définissaient notre opinion. Cette ado avait vu si peu de la ville qu'elle ne concevait même pas l'idée que la vie était loin d'être aussi pénible, ici, qu'elle ne le pensait. Et tout ce qu'elle cherchait était le moyen de quitter l'endroit.

« Tu sais, je n'ai même pas envie de revoir ma mère. En ici et la maison où j'ai grandi, je préfère Orneval. Ça fait six ans que je vis ici. Ton idée de prison, en fait, est une liberté. Imagine-toi être enfermée constamment dans une maison, prisonnière d'une mentalité catholique. Ici, je peux être moi-même, pas besoin de l'approbation de ma mère pour aimer qui que ce soit. Au début, j'ai regretté de ne plus pouvoir voir Iona, on était ensemble depuis deux ou trois semaines, quand je suis arrivée. »

Je tournai la tête vers elle, je la vis simplement tresser ses cheveux, un air distrait sur le visage.

« En plus, tu as beaucoup pour toi. Tu dois avoir une des meilleures personnalités de la ville et, je dois dire, tu es plutôt jolie, aussi. »

Je me demandais ce que cette fille allait pensé. Chose certaine : je n'avais pas menti en lui donnant mon opinion, je la considérais vraiment jolie, mais je n'espérais rien de plus que de la voir s'épanouir à Eroda. L'académie et son personnel pouvaient en faire beaucoup pour elle, tant qu'elle acceptait de s'ouvrir et de discuter. Une chose qui semblait tellement difficile pour beaucoup d'adolescents originaires de l'autre côté de la barrière.
Points ajoutés aux sabliers
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le roi a fait battre tambour
» michelle martely se fait gifleret avilir en republique dominicaine
» Errer fait réfléchir [Eris]
» 06- La maladresse ça fait mal !
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eroda Académie :: Académie Eroda :: L'Extérieur du Château :: Le Lac-
Sauter vers: