Forum rpg fantastique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Forum en reconstruction.
-33%
Le deal à ne pas rater :
DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN Aspirateur balai sans fil
229.99 € 340.99 €
Voir le deal

Máiréad O'Ceallaigh - ó Éirinn go Oerneabhál

Orneval :: Souvenirs :: Feu
Invité
Anonymous
Invité

Máiréad O'Ceallaigh - ó Éirinn go Oerneabhál Empty


Máiréad O'Ceallaigh
Identité
Nom ∞ O’Ceallaigh
Prénoms ∞ Máiréad
Date de naissance ∞ 1996-07-01
Âge ∞ 22
Orientation sexuelle ∞ pansexuelle
Année scolaire ∞ 7ième
Rang/métier ∞  N/A
Origine ∞ sang mêlé
Élément ∞ Feu
Alignement ∞ Justicier (Enfant perdu)
Pseudo ∞ Nelexia
Âge ∞ 26
Avatar ∞ Sofia Carson
Nom des doubles comptes ∞ Chris Ferrell
Comment avez-vous connu le forum ? ∞ comme la dernière fois
Comment le trouvez-vous ? ∞ Avec Google… xD
Des suggestions ? ∞ Je vous adore
Voulez-vous être parrainé(e) ? ∞ non merci, je vais me débrouiller seule
Code du règlement ∞ la bougie est allumée
Crédit gif ∞ u/pengo90 Sur reddit
Caractère
-
J’ai grandi dans une mentalité catholique, mais je ne partage pas les convictions de l’Église. Plusieurs diront que je suis égoïste pour ne pas avoir accepté la présence d’un homme dans la vie de ma mère, mais je ne faisais que lui remettre ce qu’il me donnait, j’ai toujours eu une petite tendance à la rancune.

Je me considère plus altruiste qu’égoïste. J’ai le cœur sur la main, mais je n’offre pas à tout le monde; je préfère aider ceux qui en ont besoin, c’est pour ça que j’ai finalement choisi de faire les sacrifices qu’il fallait pour aider les sangs mêlés – comme moi – face au Darkness de l’académie.

En un sens, je n’avais que rêvé du jour où je pourrais quitter le domicile maternel, et je ne regrette pas mon arrivé à Eroda et Orneval. Je me serais passé de l’académie, au début, mais je suis heureuse d’y être, maintenant, et d’apprendre à mieux maîtriser la flamme qui brûle en moi.

Je sais que je suis sujette à me mettre en colère facilement devant les injustices, j’ai eu droit à quelques retenues pour ça et biens des problèmes. Aucun regret. Il ne sert à rien de regretter ce qu’on fait, si j’effaçais ces erreurs que j’ai faites, je détruis ce que ça m’a appris.

Depuis un an ou deux, j’arrive à garder mes émotions pour moi, à ne pas les laisser paraitre sur mon visage. Mon seul problème, face à ça, est que, parfois, le naturel revient trop vite, surtout devant les agressions des Darkness de l’académie. Dans ces cas-là, j’ai une tendance à réagir trop vite et m’attirer des problèmes. Au moins, j’arrive à protéger les autres, un minimum.

En général, je suis quelqu’un d’optimiste, je crois vraiment qu’un jour, la discrimination envers les sangs mêlés disparaîtra. En attendant ce grand jour, je reste de garde.

Histoire

Je suis née en Irlande, d’une mère célibataire et d’un père inconnu. Tout ce que je sais de lui : c’est un mage du feu; ma mère a toujours refusé de me parler de lui.

Je grandis dans Galway, mon enfance aurait pu être mieux. Ma mère se maria quand j’avais cinq ans. L’homme n’était pas le meilleur père, je ne comprenais pas ce que ma mère pouvait lui trouver. Il ne me regardait qu’à peine, je n’existais pas à ces yeux. J’avais cette impression qu’il souhaitait que je ne disparaisse de sa vie et de celle de ma mère. Curieusement, ma mère s’occupait de moins en moins de moi.

Dis ans ont passés, j’étais toujours invisible aux yeux du père que ma mère m’avait déniché. Ça ne me déplaisait pas. À l’adolescence, j’avais fait pas mal de conneries, j’avais connu des problèmes avec les agents de la sécurité publique. Ma mère ne savait plus quoi faire de moi, personne ne réussissait à m’assagir. Il faut bien dire que j’avais été insupportable avant d’entrer à Eroda. Je ne comptai jamais le nombre de fois où ma mère dut venir me chercher au poste de police.

La dernière fois, elle m’avait confinée à la maison, un peu plus d’un mois avant mon anniversaire. Ça ne m’avait pas empêché de déroger aux règlements de la maison. Je n’avais pas quitté le domicile, mais j’avais pris une ou deux bouteilles dans la réserve familiale. Ma mère était furieuse. Ce n’était pas complètement interdit, tant que je restais raisonnable… ce qui n’avait pas été le cas. J’avais un peu trop bu, j’avais invité une amie et elle aussi était sous l’effet de l’alcool. Ma mère, aux grades vertus catholiques, n’avait pas supporté de me voir partager mon lit avec cette jeune femme. Je dois aussi avouer que je n’avais pas encore l’âge du consentement.

Pour résumer la scène : il était vingt-trois heures, un samedi soir, j’avais célébré mon seizième anniversaire à venir, la semaine suivante, et Iona et moi étions nues, dans mon lit quand ma mère était rentrée d’une sortie avec son mari. Ma mère arriva en trombe dans ma chambre, nous réveillant pas la même occasion, et - encore une fois – m’engueula. Je me mis en colère, également, pour me défendre.

Je ne comprenais pas trop ce qui c’était passé : les quelques bougies allumées que j’avais dans ma chambre me laissèrent une sensation d’explosion. Et tout le décor avait changé; point commun : de l’eau. Je n’arrivais pas à comprendre comment j’avais pu me retrouver ailleurs que l’intérieur de ma chambre, nue.

Rapidement, j’eue de l’aide. Une femme m’emmena chez elle. Le hasard fit bien les choses : chez elle, je rencontrai aussi un mage du feu. Le couple me mit à l’aise rapidement, m’offrant des vêtements, que je n’aie pas à rester nue dans leur maison, et m’expliquant ce qui c’était passé. L’homme, lui-même un sang mêlé – comme il le disait – me dit tout qu’il avait vécu quelque chose de similaire, le portail de flammes, la désorientation. Tout, finalement. J’avais de la difficulté à croire qu’une explosion m’avait fait quitter l’Irlande pour me retrouver en France. Le plus incompréhensible, dans ma tête, était que j’arrivais à comprendre le français – la personne hein – et il n’avait pas d’accent.

Le couple me permit de rester jusqu’au mois de septembre. J’avais essayé de ne pas penser à ma mère, à Iona, à l’explosion, mais je revoyais cette scène, chaque nuit. Je n’avais aucun remord vis-à-vis ma mère et son mari, mais je me sentais mal, pour Iona. Je voulais la revoir, mais je savais, grâce à mes hôtes, que je ne pourrais jamais retourner à Galway.

Septembre arriva et je commençai à Eroda. J’avais fait le choix de ne pas retourner les revoir, mais je les avais remerciés du fond du cœur.

Comment décrire la suite ? Les cours faisaient chier, je n’avais jamais été studieuse, ni une favorite des enseignants. Je voulais simplement m’amuser. Même après quatre ans d’étude, j’avais encore de la difficulté à utiliser les flammes. Je réussissais quand-même bien certains cours, comme l’histoire – curieusement – et éléments supérieurs. Mais je préférais les soirées qu’on organisait entre élèves.

Je me suis rapidement rendu compte que certains élèves s’amusaient à brutaliser les autres, simplement à cause de leurs origines. La première fois, je n’avais rien fiat; mais avec le temps, j’agis. Défendre les sangs mêlés était devenu un devoir. J’allais en parler au personnel de l’école. Après quelques reprises, je m’impliquai plus dans mes études élémentaires, ma maîtrise du feu s’améliora nettement et j’intégrai les enfants perdus, grâce à quelques contacts.

J’ai commencé ma septième année, je ne sais toujours pas ce que je souhaite faire de ma vie, sauf protéger la population face à cette menace Darkness. J’irai probablement vers la sécurité publique. Difficile à croire avec tous les troubles à l’ordre publique que j’ai pu faire à l’adolescence…
Revenir en haut Aller en bas
Esprit du feu
Esprit du feu
eauannée4
Activité : 598

Máiréad O'Ceallaigh - ó Éirinn go Oerneabhál Empty
C'est tout bon darling <3
Re bienvenue <3



Gestion
FELICITATIONS TU ES VALIDE(E)!
Bienvenue dans la maison du feu, l'élément de l'énergie

Tu es maintenant validé(e) ! Jongle 

Avant que tu ne puisses commencer l'aventure, je vais te donner quelques informations importantes sur ta maison. Comme tu as pu le voir, l'emblème des tiens est représenté par un renard, ce pourquoi les apprentis de l'air sont souvent surnommés les "renards". Si tu veux en apprendre plus sur son fonctionnement n'hésite pas à prendre connaissance du panneau  d'affichage dans lequel tu pourras trouver le nom de ton préfet et de ton directeur.

Maintenant que tu sais tout, je t'invite à recenser ta célébrité, ton personnage, son alignement et son statut du sang, et à ouvrir un compte en banque, afin que tes futurs achats puissent aboutir. Ensuite, tu pourras passer dans la gestion RPG où tu pourras y ouvrir ton carnet de lien et de rps.

Nous te souhaitons de passer d'agréables moments parmi nous. Au plaisir de te relire.  Owii 

L'équipe

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orneval :: Souvenirs :: Feu-
Sauter vers: